Accueil du site > Traitements Recherche > Les testicules comme « sanctuaire » (...)

Les testicules comme « sanctuaire » pour le VIH

publié le 31 décembre 2006 dans Protocoles 45

La présence de virus dans le sperme des hommes séropositifs alors même qu’ils sont traités efficacement par antiretroviraux reste inexpliquée. Une équipe de biologistes français a apporté quelques éléments de réponse. Selon eux l’appareil génital, comme le cerveau, constitue un « sanctuaires » viral c’est-à-dire un endroit où la réplication du virus persiste en dépit des traitements même quand le VIH est devenu indetectable dans le sang. Certaines cellules du système immunitaire portent des récepteurs pour le VIH au sein du testicule et produisent des particules infectieuses susceptibles de contaminer le sperme. La plupart des antirétroviraux disponibles actuellement ne pénétrent que difficilement au sein des tissus des testicules. Il apparaît donc cruciale de connaître les differents « sanctuaires » pour le VIH afin d’améliorer l’éfficacité des thérapies actuelles mais aussi d’avancer dans le cadre de la propréation médicalement assistée (AMP).

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]