Accueil du site > International > Trop c’est trop

Trop c’est trop

publié le juin 2000 dans Action 68

Le cotrimoxazole, antibactérien et antifongique éprouvé, a été pour l’instant massivement prescrit dans le tiers monde pour soigner de nombreuses infections. Mais ce n’est que dans les pays riches que, depuis l’apparition du sida, il est utilisé pour prévenir la survenue de maladies opportunistes.

A l’heure où les antirétroviraux coûtent encore 50 000 F par an, ce traitement préventif est l’option thérapeutique accessible la plus bénéfique pour les séropositifs qui vivent dans des pays en développement. La consultation réunie pour la zone Afrique en février dernier par ONUSIDA a d’ailleurs émis des recommandations sans ambiguité appelant les pays Africains à offrir cette prophylaxie à tous les malades, immédiatement.

Pourtant, malgré les quinze années d’attente pour les malades d’Afrique et les 2,6 millions de morts du sida dans la région en 1999, ONUSIDA souhaite se donner plus de temps pour savoir si ce traitement doit être offert aux malades africains aussi.

Les malades ne laisseront pas des bureaucraties internationales criminelles les priver de la seule option thérapeutique qui leur soit pour l’instant accessible.

International

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>International</p>

  • La commission International se réunit tous les lundis à 19H00. Rejoignez-nous !

    [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]