Accueil du site > Droits Sociaux > Les CAF contribuent au bonheur des (...)

Les CAF contribuent au bonheur des couples

publié le juin 2001 dans Action 74

Vous êtes bénéficiaire d’une allocation versée par la CAF ? Logement, RMI, AAH ? Vous vivez en couple, mariéE, pacséE, ou en simple concubinage ? Les caisses d’allocations familiales pensent à vous ; et pour vous le prouver elles ont décidé de ne plus rien vous verser.

Les couples mariés connaissent déjà le problème puisque les ressources du conjoint sont systématiquement prises en compte dans le calcul des allocations : si votre mari ou votre femme touche un revenu supérieur au plafond retenu pour chaque allocation, la CAF ne vous verse plus rien. Qu’importe si l’allocation, par exemple l’AAH, était votre seule source de revenus, vous dépendez alors totalement de votre conjoint en matière de ressources comme en matière de couverture sociale puisque sans AAH vous devenez un ayant-droit.

Suite à la loi sur le PaCS et à un décret de décembre 1999, ces mesures ont été étendues aux couples pacsés et aux simples concubins. Ainsi, depuis quelques mois, TOUS en subissent les effets. Soupçonnés de concubinage, de simples colocataires se retrouvent également sans allocation et sont tenus de prouver leur bonne foi en recevant la visite d’agents venant vérifier tôt le matin qu’ils font bien chambre à part.

Des dizaines de personnes, femmes ou hommes, pacsées ou non, dont l’AAH ou l’allocation logement a été suspendue se sont adressées à nous. Car comme toujours, ces mesures n’ont fait l’objet d’aucune information, les décisions de retrait d’allocation ne sont jamais motivées, c’est à chacun de faire de longues démarches pour obtenir les renseignements.

Pour la CAF, vivre en couple revient à n’être plus une personne à part entière, et en conséquence à perdre son droit à un minimum de ressources.

Bref, si vous êtes dépendant d’allocations, surtout, ne vous mariez pas, ne vous pacsez pas, ne vivez avec personne. C’est la CAF qui vous le recommande. En matière d’épanouissement des individus et des couples, elle s’y connaît.

Droits Sociaux

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Droits Sociaux</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]