EVIT

publié le 11 juillet 2006 dans Protocoles 43

Le 30 mai a eu lieu la première enquête nationale « un jour donné » sur le tabagisme des personne vivant avec le VIH. Cette première du genre en France devrait permettre d’évaluer de façon plus précise la consommation de tabac de cette population. Il existe des données indiquant un tabagisme élevé, issues de la cohorte Aquitaine (50,5 % versus 30,4 % dans la population générale) ou produites par l’enquête Vespa (qui indique une moyenne de 17 cigarettes par jour, contre 13 dans la population générale). Mais aucune des études existantes n’est entièrement centrée sur le tabagisme des séropositifs à l’échelle nationale. L’étude EVIT a été réalisée dans une cinquantaine de centres VIH en France afin d’obtenir la participation de 500 fumeurs. Mais si le tabac est le principal objet de cette étude, celle-ci a abordé également la séropositivité, le vécu de la maladie, les projets, le niveau d’insertion sociale, le degré éventuel de dépression, la consommation d’alcool ou des drogues, la perception des risques de santé encourus. Petite originalité, les fumeurs pourront s’ils le veulent donner un échantillon d’urine afin de doser la cotininurie (reflet de la concentration de nicotine plasmatique et donc du niveau d’intoxication). Ces résultats seront corrélés à ceux observés dans la population générale, afin de démontrer si le niveau de dépendance est plus fort chez les fumeurs vivant avec le VIH. Tout comme sera comparé les réponses des séropositifs fumeurs avec des non-fumeurs, séropositifs ou séronégatifs et avec des fumeurs issus de la population générale. L’investigateur principal, Le Dr. Xavier Duval craint qu’à consommation de tabac égale, la fréquence ou la gravité des cancers du poumon ne soient plus fortes que chez les séronégatifs.

Une étude américaine publiée en avril dernier semble d’ailleurs lui donner raison. L’équipe de l’hôpital Johns Hopkins de Baltimore a étudié en analyse multivariée les risques de développer un cancer du poumon dans une cohorte de 5 238 séropositifs suivis entre 1989 et 2003. 33 personnes, dont une était non-fumeuse, ont eu un cancer du poumon. Cette incidence est près de 7 fois plus élevée que celle relevée dans la population générale américaine et 4,7 fois plus que celle de Detroit (Detroit est une ville à tabagisme élevé choisie comme référence). 69 % des participants étaient fumeurs, le tabagisme ne semble pas être le seul facteur associé au cancer du poumon, car ce type de cancer dû à la consommation de tabac se caractérise souvent par des carcinomes à petites cellules. Or la majorité des cancers du poumon relevés dans cette cohorte sont des adénocarcinomes. Seules deux personnes sur 33 (6%) ont eu le 1er type de cancer. D’après les chercheurs, la production de protéines inflammatoires, telles que le TNF alpha et l’interleukine-1 sous l’influence du virus pourrait amplifier l’effet des molécules cancérigènes présentes dans la fumée. Cette étude a conclu que ces éléments associés aux interactions font que les personnes vivant avec le VIH ont 2,5 fois plus de risques que les séronégatifs de développer un cancer du poumon, et ce indépendamment de la consommation de tabac. D’autres études menées notamment grâce au DMI2, ont mentionné l’incidence accru de cancers dans la population VIH. Les cancers représentent la deuxième cause de décès chez les séropositifs, le risque général étant multiplié par deux à trois par rapport à la population générale. Si le nombre de cancers des poumons augmentent depuis le début des années 1980, elle peut aussi être liée à la hausse de l’espérance de vie depuis l’apparition des multithérapies. Outre le fait que cette situation ne peut aller qu’en s’aggravant elle pourrait permettre une prise de conscience des malades et la mise en place par les autorités sanitaire de programmes adaptés d’aide au sevrage tabagique. Les résultats de l’étude EVIT sont attendus pour novembre prochain.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]