Accueil du site > Traitements Recherche > Vaccin anti-nicotine

Vaccin anti-nicotine

publié le 13 avril 2006 dans Protocoles 42

Nous avons déjà rapporté plusieurs résultats d’étude indiquant une prévalence importante de cancer des poumons dans la populations des personnes séropositives. Essentiellement dus au tabagisme, ces cancers sont difficilement curables. Plusieurs laboratoires travaillent sur l’élaboration d’un vaccin anti-nicotine (responsable de la forte dépendance).

La fumée de tabac contient des substances chimiques qui semblent inhiber les enzymes qui contribuent à la dégradation des neurotransmetteurs dans le cerveau, ce qui a pour effet d’améliorer l`humeur. Les vaccins anti-nicotine étudiés actuellement agissent en incitant le système immunitaire à produire des anticorps contre la nicotine. Ces anticorps agissent comme des éponges qui se lient à la nicotine présente dans le sang. Une fois liée à un anticorps, elle ne peut plus passer au travers de la barrière sang-cerveau. Par conséquent, elle est incapable d’atteindre les récepteurs présents dans le cerveau, ce qui empêche le processus chimique responsable de la dépendance.

Les essais en cours donnent des résultats variables selon qu’on se place sur le plan biologique (anticorps activés) ou sur le plan du résultat escompté (arrêt du tabac). Globalement les personnes ayant reçu les candidats vaccins ont arrêté plus fréquemment que les participants sous placebo. Des résultats importants sont attendus dans les mois à venir, avant le lancement d’ici 2007 d’essais à plus grande échelle. Nous y reviendrons.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]