Accueil du site > Traitements Recherche > Huile de poisson et triglycérides

Huile de poisson et triglycérides

publié le 2 mars 2006 dans Protocoles 41

Une étude pilote a montré l’intérêt de consommer de l’huile de poisson pour la baisse des triglycérides. Cet apport contrairement aux fibrates et aux statines provoquent moins d’effets secondaires. L’étude portait sur 52 personnes (dont 10 % de femmes) sous multithérapie, ayant en moyenne 530 CD4, une charge virale de 34 000 copies, des taux élevés de triglycérides et au moins deux facteurs de risque de maladie cardio-vasculaire. Les participants étaient répartis en deux groupes. Tous ont eu des conseils de nutritionnistes et des recommandations d’exercices physiques, et l’un des deux groupes a en plus reçu des suppléments d’acide gras oméga-3.

Après quatre semaines, les taux de triglycérides ont chuté de 25 % dans le groupe huile de poisson et ont augmenté de 3 % dans l’autre groupe.

De plus, la baisse du taux de triglycérides sous les 200 mg/dL (seuil limite inférieur pour les risques cardio-vasculaires) a concerné près de 40 % des participants du groupe huile de poisson contre seulement 10 % dans l’autre.

La baisse des taux de triglycérides est restée importante dans le groupe huile de poisson (20 % de moins que les valeurs relevées avant l’étude), pour l’autre groupe, la tendance moyenne affichait une hausse de 6 %.

Cependant, les taux de cholestérol total pourrait augmenter, mais les données ne sont pas significatives, dans dans le groupe huile de poisson, le cholestérol LDL s’est accru de 22 % et de 16 % dans l’autre groupe. Cette augmentation n’est surprenante, étant donné que l’huile de poisson n’a pas pour effet, en général, d’abaisser les taux élevés de cholestérol. Dans les essais auprès de personnes séronégatives sous supplément d’huile de poisson, les taux de cholestérol LDL affichent habituellement une augmentation de l’ordre de 5 à 10 %.

Si l’huile de poisson est bien tolérée, il n’en reste pas moins que son goût est qualifié de « relativement agréable ». L’un des participants a dû quitter l’étude après deux mois pour cause de nausées et vomissements. Ces résultats sont encourageants et peuvent donner des pistes pour les personnes qui souffrent de taux de triglycérides élevés, avec tout ce que cela implique comme conséquences sur leur santé.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]