Accueil du site > Traitements Recherche > Act Up-Toulouse : L’annonce de la (...)

Act Up-Toulouse : L’annonce de la séropositivité aujourd’hui : acceptation, rejet (refus) [RéPI]

publié le 13 juin 2005

Mercredi 15 juin, de 19 à 22 heures, Act Up-Toulouse vous invite à sa 19ème Réunion Publique d’Information (RéPI) : « L’annonce de la séropositivité aujourd’hui : acceptation, rejet (refus) »

Cela fait plus de vingt ans que le sida est apparu. Cette découverte, au début, a provoqué une peur et un rejet des personnes séropositives, ainsi qu’une forte stigmatisation de certaines personnes, considéré-e-s de part leur pratiques sexuelles ou leur consommation de substances illicites, comme les « seul-e-s concerné-e-s et/ou les seul-e-s responsables ».

Aujourd’hui, on pourrait penser que les mentalités ont évolué et que les discriminations dont étaient victimes les séropositifs-ives sont de l’histoire ancienne et que l’amélioration des connaissances (modes de transmission, de prévention, de stratégies thérapeutiques, traitement post-exposition, etc) a modifié la perception de la maladie et permis une meilleure acceptation des personnes atteintes.

Malheureusement, l’actualité et les témoignages que nous recueillons à l’association nous démontrent le contraire : en 2005, il existe toujours un phénomène de rejet des personnes séropositives. Pour les personnes vivant avec le VIH, le fait d’annoncer sa séropositivité à ses proches demeure toujours une épreuve difficile.

La récente condamnation à 6 ans de prison d’un homme infecté par le VIH, accusé de n’avoir pas révélé sa séropositivité à ses partenaires et de leur avoir délibérément transmis le virus, montre que la justice pourrait désormais opter pour la pénalisation et la répression face à certaines contaminations.

Lors de cette RéPI, nous tenterons de répondre aux questions suivantes : Comment se passe l’annonce du diagnostic d’infection à VIH dans les lieux de soins ? Quelle prise en charge propose-t-on aux personnes nouvellement contaminées ? Quelles peuvent être les conséquences de l’annonce de sa séropositivité à sa famille, à son entourage, à ses ami-e-s, à ses partenaires stables ou occasionnel-e-s ? Pourquoi choisit-on parfois de garder le secret et comment vit-on avec ? Enfin, quelles pourraient être les conséquences d’une pénalisation de la transmission du VIH ? Qu’elles sont les alternatives possibles et les moyens à déployer pour y parvenir ?

Pour répondre à ces questions nous avons invité : Dr Alba Roueire (CDMST Hôpital La Grave) ; Dr Jean Philippe Calmel (CDMST Hôpital La Grave) ; Michel M’Bullu (Collectif des associations africaines) ; un membre d’Act Up Paris ; Alain Molla (Aides provence) sous réserve.

Salle du Sénéchal, 17 rue de Rémusat - 31000 Toulouse

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]