Accueil du site > Traitements Recherche > les infections nosocomiales

les infections nosocomiales

publié le 1er mai 2004 dans Protocoles 33

Ce terme désigne les infections contractées lors d’un séjour en milieu hospitalier (nosos : maladie, komein : soigner).

Il ressort d’une enquête, présentée en janvier 2004 par le Ministère de la santé, que entre 500 000 et 800 000 patients contractent chaque année une infection nosocomiale dans les établissements de soins français ! Il en résulterait environ 4 000 décès chaque année.

Les services les plus touchés sont la réanimation, ensuite la chirurgie et la médecine. Les services de pédiatrie et de psychiatrie sont considérés comme étant à moindre risque. Les infections urinaires sont les plus fréquentes (40%), puis celles de la peau (11%) puis celles du site opératoire et enfin les infections pulmonaires (10%). La liste des responsables est infinie : staphylocoques, streptocoques, pneumocoques, colibacilles, legionella, etc.

Face à ce problème, le ministère a créé un dispositif de surveillance mis au point par l’Institut de veille sanitaire (InVS) pour améliorer la transparence vis-à-vis des personnes hospitalisées et relever les cas pour chaque secteur d’activité. A titre d’exemple, le nombre d’infections du site opératoire sur un secteur d’activité chirurgicale peut être un indicateur pour renforcer les moyens de prévention.

Depuis 6 ans, la lutte contre les infections nosocomiales a été renforcée, grâce à des mesures d’hygiène strictes (lavage des mains) et aux progrès de l’antibiothérapie. Ce progrès est sérieusement freiné par l’apparition des résistances aux antibiotiques. Le staphylocoque doré est un modèle de germe résistant. Les infections à pneumocoques chez l’enfant sont souvent dues à des formes résistantes.

Dans le contexte actuel, en 2004, comment ne pas revenir sur les difficultés des établissements hospitaliers dont le personnel soignant travaille de plus en plus en sous effectif, subissant des réductions budgétaires portant aussi bien sur les horaires que sur le matériel. La diminution du nombre des infections nosocomiales passe certainement par l’amélioration du fonctionnement des services hospitaliers en France, avec des médecins et des soignants en nombre suffisant pour une prise en charge efficace, et de ce problème en particulier.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]