Accueil du site > Étrangers > Le Ministère de l’intérieur laisse un (...)

Le Ministère de l’intérieur laisse un malade sans traitement en centre de rétention

publié le 15 mai 2004 dans Action 93

Le 12 février dernier, pour protester contre la détention illégale d’un malade atteint de pathologie grave, 4 militants d’Act Up zappaient par téléphone et par fax le Ministère de l’intérieur.

M., de nationalité géorgienne, était en principe régularisable au titre de l’article 12 bis11° de l’ordonnance de novembre 1945, et avait reçu pour cela un avis favorable du médecin inspecteur de la DDASS d’Ille-et-Vilaine. Pourtant, arrêté le 4 février 2004, il se trouvait depuis 4 jours au centre de rétention de Rouen, sans soins, sans suivi médical, en attente d’une expulsion imminente. Nous avons donc décidé de saisir le Ministère de l’intérieur afin que cette personne sorte de ce centre, qu’il soit assigné à résidence puis régularisé.

Après une heure de harcèlement, Madame Mignon, du cabinet de Nicolas Sarkozy, nous a appelé pour nous signaler que la situation de cette personne serait réglée au plus vite et a communiqué en ce sens, via l’AFP, quelques heures plus tard. Le succès de cette « opération » ne doit pas cependant pas nous tromper. Il est hors de question pour nous de rentrer dans une logique de cas par cas, dont nous ne voulons pas, et ce, pour des situations inadmissibles qui n’ont pas lieu d’être.

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]