Accueil du site > Traitements Recherche > à la ville à la campagne

à la ville à la campagne

publié le 29 janvier 2004 dans Protocoles 31

La commercialisation des antirétroviraux peut se faire à l’hôpital à cause des obligations de primo-prescription et de renouvellement annuel à l’hôpital. Mais peu à peu leur commercialisation en officine privée se généralise. C’est le cas pour le Kalétra (lopinavir/ritonavir) qui se présente sous 2 formes galéniques : capsule molle (133,3 mg de lopinavir et 33,3 mg de ritonavir par capsule) et solution buvable (80 mg de lopinavir et 20 mg de ritonavir par ml de solution). Le Sustiva (éfavirenz) vient également d’accéder aux pharmacies de ville dans sa forme de solution buvable. Attention à poids égal (en mg), la solution buvable est moins biodisponible que les gélules. La prescription de votre médecin doit en tenir compte.

Certains antirétroviraux restent indisponibles en ville et ne sont prescrits qu’à l’hôpital : Emtriva (emtricitabine), Rescriptor (délavirdine), Reyataz (atazanavir), Trizivir (zidovudine + lamivudine + abacavir), Viréad (ténofovir), Ziagen (abacavir).

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]