ténofovir

publié le 29 janvier 2004 dans Protocoles 31

Comme nous l’avons écrit à plusieurs reprises dans Protocoles certaines associations comportant du ténofovir (Viréad) s’avèrent insuffisamment puissantes pour maîtriser la production de virus.

Des essais de prise unique quotidienne se multiplie notamment avec le ténofovir, ce qui ne semble pas forcémment être une solution intéressante. C’est le cas notamment de la combinaison ténofovir + lamivudine + didanosine en une prise par jour. Sur les 24 participantEs d’une étude américaine, après trois mois de traitement, la charge virale n’était suffisamment pas contrôlée chez 91 % d’entre eux. Cette nouvelle combinaison est donc fortement déconseillée. L’association ténofovir + lamivudine + abacavir a été étudiée sur plus de personnes (quelques centaines) et ne s’est pas montré suffisamment efficace sur la charge virale à 8 semainespour 50% d’entre elles, alors que pour un autre groupe de l’étude qui recevait abacavir + lamivudine + éfavirenz, le taux d’échec virologique était de 5 %.

Enfin les interactions médicamenteuses entre le ténofovir et l’atazanavir provoque une diminution de la concentration de ce dernier et donc des effets sur la réplication virale. Pour éviter que le virus ne développe de résistance à l’atazanavir, il est conseiller de ne pas association ces deux molécules ou d’utiliser du ritonavir en "booster" de l’atzanavir.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]