Accueil du site > Sexwork > La police contre la prévention

La police contre la prévention

publié le 30 novembre 2003 dans Action 92

Un soir, il y a deux semaines, à une porte de Paris, des policierEs ont confisqué leurs préservatifs et produits de beauté à des prostituéEs, « juste pour faire chier » selon un travailleur social. En usurpant ainsi leur seule protection contre le sida, ces agentEs de police se rendent coupables de propager l’épidémie.

Le travail des associations de prévention est rendu de plus en plus difficile depuis l’application de la Loi de sécurité intérieure (LSI) car pour échapper à des contrôles ou gestes malveillants de cette sorte, les prostituéEs s’éloignent des endroits les plus visibles. L’une des fonctions essentielles des associations est de distribuer des préservatifs, ce qui représente une part importante de leur budget, déjà bien malmené, et qui n’est pas fléché pour que les capotes finissent dans les poches de policierEs ! Ce type d’agissement est de fait une conséquence directe de la LSI puisque les policierEs commettent en toute impunité de véritables outrages à des personnes de plus en plus précarisées, simplement parce qu’elles sont considérées du jour au lendemain comme délinquantes.

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]