Vigilance

publié le 4 juillet 2003 dans Protocoles 29

Deux études s’intéressant à la recherche clinique ont mis en évidence l’influence de l’industrie pharmaceutique.

La première étude universitaire canadienne a analysé 30 études cliniques réalisées entre 1966 et 2002 testant l’efficacité d’un médicament, 13 d’entre elles étant financées par des laboratoires pharmaceutiques. Résultats : les études sponsorisées par l’industrie sont moins fréquemment publiées que les études financées par d’autres sources (hôpitaux, agence d’Etat, etc.) ; les études financées par l’industrie ont quatre fois plus de chances d’être favorables au produit testé, à méthodologie égale. Il s’agirait donc d’un biais de publication ou d’un choix du produit de comparaison peu approprié.

La seconde étude, réalisée par l’Agence du médicament suédoise décrit les conséquences de ce biais sur les modalités de prescription. 42 études concernant 5 antidépresseurs soumises pour AMM (autorisation de mise sur le marché) à l’Agence ont ainsi été comparées à celles publiées entre 1983 et 1999 concernant les mêmes antidépresseurs. Il existe de grandes différences dans la publication des résultats : 21 études ont fait l’objet d’au moins deux publications, et 3 ont été publiées 5 fois. Les études présentant un impact positif du produit ont été plus fréquemment publiées que les études ayant des résultats non significatifs. Enfin, la sélection des articles se fait aussi selon que les résultats sont uniquement favorables au produit. Les recommandations de traitement sont alors basées sur des démonstrations biaisées.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]