Accueil du site > International > Coca-Cola laisse mourir ses employés (...)

Coca-Cola laisse mourir ses employés séropositifs ; Act Up zappe Coca-Cola

publié en ligne : 16 octobre 2002

Ce matin à 6 heures, une trentaine de militants d’Act Up-Paris ont fermé l’usine Coca-Cola de Grigny (91) et exigent de rencontrer Dominique REINICHE, PDG de Coca-Cola France et Benelux.

Cette intervention d’Act Up-Paris entre dans le cadre de la journée mondiale d’action menée par une coalition internationale d1activistes exigeant de Coca-Cola la prise en charge médicale de l’ensemble de ses employés séropositifs en Afrique. Des manifestations vont se dérouler simultanément, mercredi 16 et jeudi 17 octobre, dans de nombreux pays, en Afrique du Sud, au Ghana, Nigéria, Zimbabwe, Maroc, Thaïlande, Canada, Portugal, Japon, Norvège, Inde, Angleterre, Etats-Unis, etc.

100 000 personnes travaillent à la promotion, la mise en bouteille ou la distribution de produits Coca-Cola (Coke, Fanta, Sprite, Nestea, etc.) en Afrique. Parmi ces employés, de nombreuses personnes sont séropositives et doivent accéder au plus vite à des traitements.

Sous la pression de la campagne activiste internationale, Coca-Cola annonçait le 29 septembre 2002 le lancement d’une initiative de partage des coûts avec ses sous-traitants pour développer l’accès aux soins. Pourtant, dans les faits, la compagnie refuse toujours de permettre un accès équitable aux traitements pour l’ensemble des employés et leurs familles.

Chaque jour, 10 000 personnes atteintes du sida meurent faute d’avoir eu accès aux médicaments. Les multinationales implantées dans les pays endéveloppement font d’importants profits grâce au travail des populations locales. Il est de leur responsabilité de systématiquement financer la prise en charge médicale de leurs employés séropositifs.

En 2001, le chiffre d’affaires de Coca-Cola en Afrique a atteint 621 millions de US$, et représentait le plus fort taux d’accroissement des ventes de la compagnie à l’échelle mondiale. La même année le sida a tué plus de 2,3 millions de personnes sur le continent Africain.

Act Up-Paris exige de Coca-Cola, ainsi que de l’ensemble des multinationales implantées dans les pays en développement qu1elles donnent accès aux soins et aux traitements nécessaires à l’ensemble de leurs employés séropositifs et à leurs familles.

TOUTES LES 10 SECONDES 120 000 PERSONNES BOIVENT COCA-COLA
TOUTES LES 10 SECONDES 1 PERSONNE MEURT DU SIDA

Documents disponibles en téléchargement


(357.8 ko)

(190.1 ko)

(680.3 ko)

(966.5 ko)

(957.8 ko)

(406.6 ko)

(439.1 ko)

(251.5 ko)

International

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>International</p>

  • La commission International se réunit tous les lundis à 19H00. Rejoignez-nous !

    [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]