Accueil du site > Étrangers > étrangers explulsés = étrangers assassinés

étrangers explulsés = étrangers assassinés

publié en ligne : 11 juillet 2002

 

Le gouvernement espagnol a refusé d’accorder des visas à des membres d’association de lutte contre le sida venant de pays du sud pour la XIVème conférence internationale sur le sida. Cette situation était prévisible : elle est le résultat de la politique de lutte contre l’immigration adoptée par l’Union Européenne.

Aujourd’hui, une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont fermé une des deux entrées principales du Centre de la XIVè Conférence internationale sur le sida. Une banderole "Extranjeros expulsados = Extranjeros asesinos" a été déployée pour bloquer tout passage. Les militants ont effectué un "die-in" pour représenter les étrangers malades du sida, morts suite à une expulsion.

l’Union Européenne continue d’expulser les étrangers "en situation irrégulières" et vivant avec le VIH/sida. Le système de répression à l’égard des migrants, que les États du Nord renforcent de jour en jour, contraint des milliers de personnes à vivre une existence clandestine - sans papiers, sans droits, sans ressources et sous la menace permanente d’une expulsion. Il les éloigne des soins, les maintient hors de portée des messages de prévention, les expose à l’épidémie.

Pour 2004, les 15 pays membres de l’Union Européenne ont décidé d’harmoniser les lois sur l’immigration. La mise en place, quelques jours avant le Sommet de Séville, d’un arsenal de guerre européen pour une "chasse aux sorcières" ayant pour cible les étrangers, nous laisse présager le pire.

L’UNION EUROPÉENNE A DÉCLARÉ LA GUERRE AUX ÉTRANGERS. BARCELONE A ÉTÉ L’OCCASION POUR NOUS RASSEMBLER. ORGANISONS LA RIPOSTE.

Act Up-Paris exige de l’Union Européenne :
- Une protection inconditionnelle contre l’éloignement, pour tous les étrangers atteints de pathologie graves
- l’accès aux soins et au séjour pour tous les étrangers vivant avec le VIH/sida en Europe.
- la fin de toutes les mesures de harcèlement des étrangers qui, par ailleurs, confortent l’amalgame entre immigrés et insécurité
- le transfert des budgets européens de lutte contre l’immigration sur la lutte contre le sida et l’accès aux traitements.

Consultez le dossier de presse répondez-vous des pratiques meutrières de l’Union Européenne ?

Contact presse : Julien Devémy (00 33) 1 49 29 44 75

 
 

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]