Accueil du site > Droits Sociaux > Activité de la Permanence Droits (...)

Activité de la Permanence Droits Sociaux depuis le 1er janvier 2017

par PermanenceDS

publié en ligne : 7 juin 2017

 

Un point sur l’activité de la permanence droits sociaux d’Act Up-Paris pour ces cinq premiers mois de l’année 2017. Nous notons une fréquentation en hausse et de manière significative avec une moyenne de 7 entretiens par mercredi après-midi. Avec une pointe à 10 personnes et une autre à 17 personnes.

Soit 127 entretiens pour 62 personnes différentes reçues sur 5 mois.

Sur les 20 nouvelles personnes venues nous consulter la première fois cette année, 30% sont envoyées par les institutions (assistantes sociales de secteur et de d’hôpital) puis viennent les associations avec 20% et le relationnel (bouche a oreille) 25%, internet ( site web et facebook) 20 % , réputation 5%

La moyenne d’âge des 20 nouveaux venus est de : 53 ans

Le dossier majeur est le dossier d’Eric qui avait sollicité notre aide afin de pouvoir obtenir son dossier médical dentaire. (Nous vous invitons à lire nos Sida Is Disco sur le sujet sur le site web).

Ce dossier par notre action aura mis en lumière que le dentiste qui a procédé à toutes les opérations d’implantations n’a pas le droit d’exercer en France. Nous avons informé la ministre de la Santé ainsi que le Conseil départemental de Paris des Chirurgiens-dentistes de difficultés d’accès à un dossier médical personnel qui aura mis des mois à parvenir au patient, incohérent et incomplet.

Le Conseil départemental de Paris des Chirurgiens-dentistes avec qui nous avons été en contact direct s’est joint à la plainte d’Eric en déférant le dentiste responsable du cabinet et sa société professionnelle devant la Chambre Disciplinaire de Première Instance de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes de l’Ile de France se fondant sur les articles R.4127-222, L.4123-2, R4127-233 du Code de Santé Publique.

Par ailleurs, un cancer vient de lui être diagnostiqué par sa nouvelle équipe de soins et qui n’avait même pas été vu par son médecin traitant. On lui a aussi découvert une dizaine de tâches de Kaposi* ...alors même qu’il a une charge virale indétectable.

Plusieurs personnes que nous suivons reviennent nous voir afin d’établir un dossier d’aggravation auprès de la MDPH* non pas pour la pathologie initiale du VIH* mais pour de sévères comorbidités, y compris le cancer de plusieurs organes. Nous traitons toujours quelques dossiers d’AAH* qui ne posent pas trop de problèmes lors de renouvellements pour les anciens malades. Les mêmes dossiers pour les nouvellement contaminés, eux ne passent plus.

Le logement est toujours une préoccupation dominante pour les personnes que nous suivons. Depuis le 1er janvier 2017 dans le cadre de la PILS* nous avons relogés 10 personnes pour 8 logements obtenus (c’est un très bon chiffre sur 5 mois d’activité) et notre file active est de 12 demandeurs toujours en attente à ce jour.

Nous avons une pensée pour Jean qui vivait depuis plusieurs mois dans un garage qu’il sous-louait, un box sans aucune commodité, maintenant logé.

Akim a perdu son emploi dans la finance suite à la suite d’un grave accident de voiture qui l’a immobilisé pendant plus d’un an. Puis s’en est suivi la découverte de sa séropositivité. C’est de par son activité d’Escort pendant une période qu’il a pu conserver son logement d’un loyer de 850 euros pour 808 euros d’AAH. Il assume mais son désespoir est grand. Il vient d être relogé dans le 75016. Il a retrouvé sa liberté et une nouvelle vie débute pour lui.

La majorité des personnes que nous suivons dans le cadre d’une demande de logement social sont SDF des suites d’une rupture affective ou d’un logement quitté suite à une expulsion.

Un cas de "stealthing"* le retrait à l’insu par le partenaire du préservatif pendant une relation sexuelle nous a été signalé.

L’intéressé qui était à l’étranger hors de l’Union Européenne pendant les faits s’est vu prescrire un TPE* d’un mois. Le coût du TPE de 1500 € sera laissé à la charge du patient par la CPAM*.

Cette situation doit changer pour rétablir une égalité entre usagerE ayant besoin d’un TPE, quelque soit sa localisation géographique.

Cette permanence gratuite est entièrement assurée par des bénévoles. Avec les traitements le sida change encore de visage mais la précarité et l’isolement tuent et continuent tous les jours.

La permanence Droits Sociaux d’Act Up-Paris a lieu De 13 heures à 17 heures chaque mercredi. (Sans Rendez-vous) Adresse : Act Up-Paris – 8 rue des Dunes 75019 Paris – Accès : Métro Belleville

Nous établirons comme à notre habitude un rapport complet sur l’activité de cette année en fin d’exercice.

 
Permanence Droits Sociaux - Social Rights
>> Écrire - Write a message
 
 

 [1]

 

Notes

[1] Glossaire :

Kaposi : type de cancer.

MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées.

AAH : Allocation aux adultes handicapés.

Stealthing : Pratique où, lors d’un rapport sexuel consenti et protégé, une personne enlève son préservatif sans que son ou sa partenaire ne s’en aperçoive.

CPAM : Caisse primaire d’assurance maladie.

PREP : Prophylaxie pré-exposition.

TPE : Traitement post-exposition.

PILS : Plateforme interassociative pour le logement sida.

.

 

Droits Sociaux

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Droits Sociaux</p>

 

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]