Accueil du site > Traitements Recherche > Essais cliniques > ANRS 168 MONOGEST - transmission (...)

ANRS 168 MONOGEST - transmission mère-enfant

publié en ligne : 16 avril 2016

Essai pilote d’une prévention de la transmission mère-enfant du VIH-1 par allègement thérapeutique sans inhibiteur nucléos(t)idique.

Méthodologie

Essai pilote de phase II à 1bras, en ouvert, multicentrique (17 centres en France). Inclusions sur 18 mois, suivi par personne : 10 mois pour la mère et 6 mois pour l’enfant. Nombre de personnes espérées 120.

Objectifs

Objectif principal : estimer la proportion de femmes accouchant avec une charge virale (CV) <50 copies/mL sous monothérapie de Darunavir /r maintenue jusqu’à l’accouchement.

Objectifs secondaires :

  • estimer la proportion de changements de traitement pour inefficacité virologique, pour intolérance ou une autre cause,
  • décrire la tolérance clinique et biologique pour la mère et le nouveau né,
  • estimer la proportion de femmes ayant une CV < 50 copies/Ml en intention de traiter.

Critères d’inclusion

Femme enceinte de moins de 12 semaines d’aménorrhée à la préinclusion. Infection par le VIH-1 documentée. Traitement en cours comportant au moins 2 ARV quels qu’ils soient, bien toléré avec succès virologique depuis 12 mois. Un blip ne sera pas considéré comme un critère de non inclusion. Lymphocytes CD4 > ou = 250 /mm3. Consentement libre, éclairé et écrit, signé. Personne affiliée ou bénéficiaire de sécurité sociale. Consentement signé par le/les titulaires de l’autorité parentale pour le traitement prophylactique prévu pour l’enfant et les prélèvements biologiques.

Traitement

Darunavir 600mg + ritonavir 2 fois par jour (DRV/r) en monothérapie. Si le traitement durant la grossesse comporte le DRV/r, à l’inclusion la patiente passera directement au traitement de l’essai en monothérapie. Sinon la tolérance au DRV/r sera évaluée sur 2 semaines en association avec les INTI du traitement initial. Si celle-ci est satisfaisante les INTI seront arrêtés.

Monothérapie par Névirapine pour le nouveau-né.

Evaluation

Critères d’évaluation principal : Proportion de succès virologique à l’accouchement, défini par une CV < 50 copies/mL sous monothérapie de DRV /r à l’accouchement sans modification de traitement pour échec virologique.

Critères secondaires :

  • Proportion de mères ayant une CV < 50 copies/mL à l’accouchement en intention de traiter.
  • Proportion de changement de traitement pour inefficacité, pour intolérance ou toxicité, ou sans motif virologique ou de tolérance. Proportion d’issues de grossesse défavorables.
  • Proportion d interruption de la névirapine (NVP) postnatale avant 2 semaines de vie et motifs.
  • Moyennes et médianes des paramètres biologiques de tolérance chez l’enfant. Diagnostic d’infection VIH chez l’enfant. Un cas éventuel de transmission mère-enfant serait considéré comme un évènement indésirable grave (EIG) et analysé immédiatement.

Informations pratiques, calendrier, contacts

Pour information : Pr Laurent Mandelbrot Hôpital Louis Mourier 92701 Colombes Tel 01 47 60 63 39. Début des inclusions juin 2016

Notre avis et complément d’information :

Le PREZISTA® (Darunavir) est un inhibiteur de protéase (IP). L’AZT est un INTI. La Névirapine est un INNTI. Les résultats de cet essai devraient permettre de savoir si un traitement sans INTI et INNTI administré aux femmes enceintes et à leurs enfants pourrait limiter les effets indésirables chez l’enfant sans augmenter le risque de transmission du VIH. En effet on peut par exemple signaler des réactions allergiques pendant les premières semaines chez les nourrissons recevant de la Névirapine, plus rarement une perturbation des enzymes du foie.

Au cours de cet essai, la surveillance des mères et des nouveaux nés pour leur sécurité sera effectuée par des comités scientifiques, lesquels pourraient mettre un terme à son déroulement si des effets indésirables survenaient ou si des échecs étaient constatés.

Aucun essai de ce type n’a encore été réalisé, les « recommandations » concernant la grossesse doivent être modifiées pour diminuer les risques d’effets secondaires chez les nouveaux-nés tout en conservant l’efficacité d’un traitement antiviral qui les protège. Cet essai doit être mis en place.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]