Accueil du site > Traitements Recherche > Essais cliniques > ANRS EP 59 CLEAC (évolution immuno-virol

ANRS EP 59 CLEAC (évolution immuno-virologique chez les enfants)

publié en ligne : 29 décembre 2015

Etude physiopathologique de l’évolution immuno-virologique des enfants infectés par le VIH en période périnatale, en fonction de l’instauration précoce (avant 6 mois) ou tardive (après 2 ans) du traitement antirétroviral.

Etude sur 12 centres en France. Sujets attendus : 80 enfants dont 10 adolescents participant à la cohorte ANRS CO 10 EPF. Durée de participation/sujet 18 mois. Durée de l’étude 36 mois. Début des inclusions 1er trimestre 2016 (durée des inclusions 18 mois).

Objectifs : Décrire et comparer les caractéristiques immunologiques et virologiques d’enfants infectés par voie verticale, âgés de 5 à 17 ans, traités par une multithérapie antirétrovirale soit dans les premiers 6 mois de vie soit au-delà de 2 ans. Traitement initialement efficace (ARN VIH-1<400 copies/mL au plus tard 24 mois après le début de traitement, succès virologique initial persistant ou non.

Sujets à inclure : enfant âgé de 5 à 17 ans révolus, infecté par le VIH-1, non co-infecté par le VIH-2, diagnostiqué avant 13 ans révolus, suivi régulièrement dans un service participant à la Cohorte ANRS CO 10 d’Ile de France, ayant reçu un traitement par multithérapie débuté au plus tard à 6 mois révolus (groupe « traitement précoce ») ou à 2 ans ou plus (groupe « traitement tardif ») , traitement ayant permis un succès thérapeutique initial (virémie VIH-1 < 400 copies/mL depuis le début du traitement).

Méthodologie : Etude transversale, multicentrique, sans bénéfice direct. Les enfants inclus correspondront à 2 strates d’âge, en 2 groupes équivalents (5-12 ans et 13-17 ans). Les critères de jugement porteront sur des indicateurs immuno-virologiques détaillés mesurés à partir d’échantillons sanguins couplés aux prises de sang réalisées dans le cadre du suivi biologique de routine (2 ou 3 visites successives espacées chacune de 6 mois +/- 3 mois). Le 3ème prélèvement optionnel sera réservé aux enfants/adolescents participant à une sous-étude sur le réservoir viral et pour la constitution de collections d’échantillons permettant la réalisation d’études ultérieures.

Pour information : Dr Pierre Grange Hôpital Necker 75015 Paris tel : 01 44 49 48 22

Notre avis : L’infection par le VIH n’évolue pas de la même manière chez l’enfant et chez l’adulte. Pourquoi ? Si elle survient chez l’enfant dont les défenses immunitaires sont encore immatures, un traitement antirétroviral précoce pourrait protéger le système immunitaire de l’enfant durant cette période vulnérable. Ce traitement, s’il est efficace, pourrait également permettre la diminution rapide et très importante du « réservoir viral » qui va persister dans l’organisme tout au long de la vie, il pourrait donc avoir des conséquences à long terme sur le contrôle de l’infection.

Cette étude importante et nécessaire à pour but d’étudier les défenses immunitaires, chez les enfants et les adolescents, en fonction de l’âge où ils ont reçu un traitement pour la première fois. Pour toutes ces raisons, elle nous apportera des éléments importants pour la prise en charge des enfants et des traitements à proposer dans les années à venir.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]