Accueil du site > Égalité des droits Homophobie > TenTen, une 9ème année, peut-être la (...)

TenTen, une 9ème année, peut-être la dernière de son ère ?

publié en ligne : 10 octobre 2015

Il n’est jamais simple d’exister et de trouver sa place dans ce monde, encore moins quand on habite en Algérie. En effet comme dans tous les pays colonisés par les Européens, c’est avec la colonisation que viennent les loi homophobes pénalisant l’homosexualité. Mais tous les 10 octobre depuis 9ans les LGBT algerienNEs s’organisent et se montrent un peu grâce au TenTen. Là-bas, être pédé n’est pas seulement une insulte c’est un délit, comme en Tunisie ou au Maroc. Synonyme de déviance, on a pu voir cette fin d’été le produit de cette criminalisation.

Algérie, la combativité malgré la répression :

Comme chaque année pour le 10 Octobre, l’association algérienne Alouen (1) organise un happening simple mais qui permet à beaucoup et de se compter et de se serrer les coudes, dans un Etat où comme au Maroc ou en Tunisie on risque la prison et sa peau pour simplement AIMER. Cette année le mot d’ordre est simple : « Notre défi est le vôtre ! Et toi, où en es-tu ? ». Une affiche avec des mots qui nous parlent à touTEs : Acceptation Affirmation Union Revendication.

Pour montrer votre solidarité, une simple photo peut suffire, même si les LGBT algérienNEs ont besoin de plus. Pour le 10/10 soyons solidaire et postons touTEs une bougie sur nos réseaux sociaux au moins cela, une petite bougie pour montrer qu’on existe, qu’on est solidaire.

Maroc, le lynchage de deux jeunes présumés homo :

Au Maroc, malgré le tourisme qui permet un melting pot dans les grandes villes, le parti au pouvoir ainsi que le roi en place pour l’instant font bloc : PAS DE DEPENALISATION DE L’HOMOSEXUALITE. En effet le ministre de tourisme marocain, Lahcen Haddad, de passage à Paris nous explique que « Le Maroc a basculé dans un certain conservatisme et il faut le prendre en considération quand on entame des débats sur ce genre de questions. » (2). Conservatisme c’est un euphémisme, en effet le parti qui a gagné les dernières élections au Maroc était le PJD, le parti islamiste. On rit jaune en lisant la suite « Au Maroc, ce débat existe, mais il n’a pas encore été ouvert de façon formelle. ». Pendant l’été, on a vu des vidéos circuler partout sur le net d’une personne supposée ou montrée comme homo se faisant littéralement lyncher en pleine rue par la foule. Le ministre poursuit par ceci « Je ne crois pas que nous y soyons suffisamment préparés. » Une agression du même type a pu être remarquée en septembre. Heureusement des campagnes et des actions sont faites par des associations locales comme MALI (3)

Tunisie, une lueur d’espoir, espérons que la bougie reste allumée :

Une lueur d’espoir apparaît maintenant en Tunisie grâce à l’association Shams et d’autres. En effet, après la condamnation à de la prison pour le jeune Marwen qui avait dû subir un toucher rectal afin de démontrer son homosexualité, la société civile s’est emparée du sujet. De nombreux défenseurSEs des droits humains ont condamné cette pratique spécifiquement, mais ne se sont pas arrêtés là et demandent le retrait de l’article 230 du code pénal tunisien (4). Le ministre de la justice tunisien, Mohamed Salah Ben Aïssa, a dit son envie de faire évoluer la loi, mais la vieille garde menée par le président Essebsi s’y oppose toujours.

Les choses avancent pour nos amiEs/amantEs du Maghreb, rappelons-nous tout de même que SILENCE=MORT

(1) http://alouen.org/ (2)http://www.metronews.fr/info/lahcen... (3) https://www.facebook.com/Mouvement-... (4) https://www.facebook.com/video.php?...

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]