"Pour participer à cet essai, vous devez avoir reçu et lu la notice d’information patient"

Essai RalFE

ANRS 160 RECHERCHE PUBLIQUE

publié en ligne : 5 juin 2014 dans Essais cliniques

Evaluation des propriétés pharmacocinétiques et de la tolérance du raltégravir pendant le troisième trimestre de la grossesse.

Promoteur Inserm- ANRS

Etude de pharmacocinétique, multicentrique, nationale, réalisée chez des femmes infectées par le VIH-1, exposées au raltégravir pendant la grossesse.

Objectif principal

Etudier les propriétés pharmacocinétiques du raltégravir chez la femme enceinte infectée par le VIH-1, au 3ème trimestre de la grossesse (entre 30 et 37 semaines d’aménorrhée) et un mois après l’accouchement (entre S4 et S6 post - partum), ainsi que chez le nouveau né.

Objectifs secondaires

Estimer la fréquence des femmes, sous traitement comportant du raltégravir, présentant une charge virale < à 50 copies/ml à l’accouchement. Décrire la tolérance au raltégravir au cours du 3ème trimestre et chez les nouveaux nés exposés. Comment se déroule l’étude ? 36 femmes sont prévues ainsi que leurs nouveaux nés, recevant un traitement stable depuis au moins 15 jours avant l’inclusion, comportant du raltégravir à la posologie standard de 400mg, 2 fois par jour, traitement maintenu jusqu’à la fin de la grossesse et au moins 1 mois après l’accouchement. Prélèvements pharmacologiques réalisés chez l’enfant dont la mère est incluse dans l’essai (poids du nouveau né > 1000 g). Inclusions sur 18 mois, suivi par personne 4 mois (11 semaines pendant la grossesse + 6 semaines maximum en post partum) pour la mère et 6 mois pour l’enfant. Début des inclusions 2ème trimestre 2014.

Critères d’évaluation

Critère principal : suivre les concentrations du raltégravir pendant et après la grossesse sur 5 prélèvements (avant la prise , 1/2h, 3h, 8h et 12h après la prise) lors des 2 visites entre 30 et 37 semaines de grossesse et 4 à 6 semaines après l’accouchement.

Critères secondaires : estimer le passage transplacentaire du raltégravir par la mesure de la concentration sanguine dans le cordon ombilical et dans le liquide amniotique. Elimination néonatale par la mesure de la concentration sanguine chez le nouveau né entre 6h et 12h après l’accouchement et entre J3 et J6 avant la sortie de la maternité.

Proportion de femmes ayant une CV< 50 copies/ml à l’accouchement. Proportion de transmission mère/enfant du VIH. Le diagnostic est posé si 2 prélèvements sont positifs (à la naissance puis M1, M3, M6. Suivi du raltégravir pour toxicité ou intolérance (arrêt prématuré éventuel).

Qui contacter pour rentrer dans l’essai ?

Jade GHOSN - CHU Hôtel Dieu - 75004 Paris - Tel. 01 42 34 88 36

Notre avis

Il faut rappeler qu’en Afrique (subsaharienne, Côte d’Ivoire….) et dans tous les pays à ressources limitées, le dépistage du VIH chez les femmes enceintes est souvent non disponible, le diagnostic et la prise en charge médicale ne sont faits qu’à un stade tardif, voire même au début du travail. La conséquence de cette situation est le nombre important de mères qui transmettent le VIH à leur enfant pendant la grossesse, l’accouchement puis ensuite par l’allaitement. Ces femmes reçoivent un traitement à base de Névirapine qui les expose au développement de résistance à la classe des INNTI, limitant les options thérapeutiques futures. Seules 3 molécules sont d’efficacité reconnue et utilisées seules ou en combinaison : la Zidovudine (ZVD), la Lamivudine (3TC) et la Névirapine (NVP). Des stratégies thérapeutiques plus optimales sont nécessaires pour ces femmes afin d’améliorer la prévention de la transmission mère enfant du VIH (PTME) dans les pays en voie de développement (PED). Le raltégravir Issentress (R), premier représentant de la classe des inhibiteurs d’intégrase du VIH associé à 2 INTI pourrait permettre une avancée importante, sous réserve d’études approfondies de ses propriétés pharmacocinétiques et sa tolérance, ce que propose l’essai ci-dessus.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]