Accueil du site > Traitements Recherche > Cannabis effets bénéfiques et néfastes

information

Cannabis effets bénéfiques et néfastes

publié en ligne : 11 avril 2013 dans Protocoles 74

Lors de la Répi du 15 décembre 2010 intitulée « Je ne me drogue pas, je me soigne » nous abordions le thème du cannabis sous l’angle thérapeutique en lien avec le VIH.

Aujourd’hui nous traitons de nouveau du sujet, sous un autre angle, toujours hors des sentiers idéologiques et avec la même préoccupation : information = pouvoir.

Les effets du cannabis sur le cerveau

À partir d’études effectuées sur des modèles animaux par une équipe de chercheurs espagnols, il a été montré que 8o% de la croissance de certaines tumeurs cérébrales pouvait être réduite par le cannabis. D’autres études montreraient un risque accru de schizophrénie chez les fumeurs réguliers.

Les effets du cannabis sur le cervelet

L’effet anticonvulsif du cannabis est étudié dans le traitement des spasmes musculaires liés à la sclérose en plaques. Chez certaines personnes atteintes d’épilepsie l’utilisalation du cannabis leur permet de mieux contrôler leurs mouvements.

Les effets du cannabis sur l’hypothalamus

On utilise parfois l’effet inhibiteur du cannabis sur le centre de régulation de la satiété dans le traltement de I’anorexie. Mais son abus peut entraîner des crises de boulimie chez certains individus.

Les effets du cannabis sur l’oeil

Le cannabis aurait une influence positive sur la pression occulaire. En réduisant la pression à I’intérieur de l’oeil, il pourrait donc contribuer a un traitement du glaucome et de la rétinite.

Les effets du cannabis sur le coeur et la circulation

La tachycardie provoquée par la prise de cannabis réduirait l’endurance aux efforts physiques. Par ailleurs, le delta 9-tétrahydrocannabin (THC) et d’autres constituants de la fumée de cannabis pourraient boucher les artères.

Les effets du cannabis sur le système respiratoire

Avec ou sans tabac, l’inhalation de fumée de cannabis pourrait entraîner des affections bronchopulmonaires. La fumée de cannabis contient des goudrons qui aurait des effets cancérigènes. La British Lung Foundation (Fondation britannique pour le poumon) a effectué une étude qui met en lumière une augmentation du risque de développer un cancer du poumon de 8% en fumant un joint par jour pendant un an. A titre de comparaison fumer 20 cigarettes par jour pendant un an accroît ce risque de 7%.

Les effets du cannabis sur la moëlle épinière

Le cannabis est reconnu pour ses propriétes analgésiques plus puissantes que ceux de l’aspirine. Son efficacité dans le traitement des douleurs chroniques et des rhumatismes inflammatoires a été prouvée par plusieurs études.

Les effets du cannabis sur le système reproducteur

il a été démontré par des expériences sur des rats qu’une injection chronique de cannabis pouvait entraîner une altération des testicules et du cycle ovulatoire.

comment agit le cannabis

le cannabis est composé en majorité de delta 9-tétrahydrocannabin (THC) qui imite les agissements de substances chimiques produites naturellement par l’organisme appelées « cannaboïdes andogènes ». Elles sont reconnues pour leur possible action sur l’ensemble des cellules du corps et leur influence sur de nombreuses fonctions camooe le mouvement, la pensée.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]