Accueil du site > Traitements Recherche > Accès aux soins > Non à la fermeture des Urgences et à (...)

Non à la fermeture des Urgences et à la mort de l’Hôtel-Dieu

publié en ligne : 31 mai 2013

LE PROJET AP-HP DOIT ETRE ABANDONNE

Dans un communiqué de presse, le Professeur Loïc Capron, président de la Commission Médicale d’Etablissement de l’AP-HP, s’émeut le 29 mai 2013 que des personnalités politiques semblent ne pas « se représenter fidèlement les enjeux de ce projet pour la communauté médicale de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) » et se dit « prêt à les rencontrer... en vue d’un échange direct de points de vue sur le sujet ».

L’Hôtel-Dieu n’est pas un sujet mais une préoccupation majeure !

Ne nous y méprenons pas. Si les politiques « s’émeuvent », c’est qu’ils ont parfaitement compris que l’Hôtel-Dieu n’est qu’un enjeu immobilier pour l’AP-HP, qui souhaite vendre son siège de l’avenue Victoria, vider notre hôpital public pour y installer ses bureaux, y créer des logements de fonctions, y aménager un musée,... en y « implantant » un dispensaire au nom d’un projet fallacieux appelé « Hôpital Debout » qui ne soignera pas.

Sans vergogne

Ce funeste projet qui consiste à vider l’Hôtel-Dieu de ses services (l’opération est en cours), à fermer les Urgences notamment, fait suite à un projet antérieur abandonné comme la création de bureaux pour le Tribunal de Grande Instance. Heureusement ce projet ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique, voire même fait l’unanimité contre lui ! Rappelons que les services des Urgences (qui accueillent plus de 90000 patients/an), d’ophtalmologie (de réputation internationale, avec ses urgences ouvertes 24/24), de médecine interne et de psychiatrie ont été refaits à neuf il y a moins de 5 ans pour un coût de plusieurs dizaines de millions d’euros.

Enfin l’Hôtel-Dieu et ses urgences disposent de la plus grosse expertise en traitement d’urgence pour les patients exposés par le VIH ; c’est le 2e centre mondial en la matière.

À quelques mois des élections, nous demandons justement que la restructuration de l’Hôtel-Dieu soit portée sur la place publique et qu’un débat public contradictoire soit organisé autour des deux projets : celui de l’AP-HP et le projet alternatif que nous portons.

Nous défendrons jusqu’au bout l’intérêt des malades. Afin que l’Hôtel-Dieu retrouve sa sérénité et redevienne ce pourquoi il a été créé : soigner.

Comité de défense de l’Hôtel-Dieu

Signataires Act Up-Paris, Actif Santé, CGT Santé & Action Sociale, EELV Paris-Centre CNAFAL (Conseil National des Associations Familiales Laïques), Résistance Sociale (RESO), République et Socialisme (FDG), Humanisme-Ecologie- République, USAP CGT, SMNH FO, FO, Hôpital pour tous, Convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics, Collectif de défense et de développement des services publics Paris-Idf, NPA

PDF - 18.1 ko
Communiqué du Dr Capron
Communiqué du Dr Capron, 29 mai 2013

Voir aussi notre communiqué du 29 mai.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

Sida, un glossaire

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]