Accueil du site > Prison > Sentence de mort pour les malades (...)

Interpellation de Christiane Taubira

Sentence de mort pour les malades du sida en prison

publié en ligne : 13 décembre 2012

Samedi 8 décembre, à l’occasion de la journée "prison justice" organisée par le GENEPI à l’école Polytechnique de Palaiseau. Act Up-Paris a interpellé Christiane TAUBIRA, Ministre de la justice, sur les situations dramatiques de Philippe LALOUEL et Thierry CALVY deux malades du sida purgeant de longues peines, soutenus par Act Up-Paris et Act Up-Toulouse.

>> voir la video

Philippe Lalouel, malade du sida, vient d’être condamné à 30 ans de réclusion criminelle et a été placé en quartier d’isolement à la prison de Seysses. Thierry CALVY coinfecté VIH/VHC et détenu à la centrale d’Arles vient de se voir refuser sa suspension de peine malgré une situation sanitaire critique. Il est libérable en 2032.

Ces deux prisonniers symbolisent l’obstination inhumaine du système judiciaire et pénitentiaire à l’encontre des malades du sida, qui subissent toujours une mort lente au sein des prisons françaises, dans l’indifférence générale : pour eux, la peine de mort n’a pas été abrogée.

Act Up-Paris et Act Up-Toulouse sont scandalisées par la logique implacable et criminelle de l’État et entendent agir vigoureusement pour réclamer la libération de tous les malades du sida et que les alternatives à la détention, les suspensions de peine et les aménagements de peine, soient appliqués.

Nous voulons par cette interpellation de la Garde des Sceaux stopper ces sentences de mort et attirer l’attention de l’opinion et des pouvoirs publics sur le sort de tous les prisonnierEs séropositifVEs qui continuent à subir des traitements inhumains et dégradants.

Act Up-Paris exige des réponses immédiates du gouvernement sur le maintien scandaleux des malades du sida en prison et réclame la libération urgente de ces deux prisonniers en danger de mort !

Prison

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Prison</p>

  • La prison est un lieu où, hier comme aujourd’hui, les droits des personnes incarcérées ne sont pas respectés, ceux des prisonnierEs malades du sida encore moins.

    [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]