"Pour participer à cet essai, vous devez avoir reçu et lu la notice d’information patient"

Préthévic

ANRS HC EP25 RECHERCHE PUBLIQUE

publié en ligne : 20 novembre 2012 — publié la première fois : octobre 2012 dans Protocoles 72

Étude observationnelle prospective multicentrique de personnes co- infectées VIH/VHC atteintes d’une première décompensation de cirrhose ou révélant un carcinome hépatocellulaire.

Étude observationnelle multicentrique - Essai vih-vhc

qui peut participer à cette étude ?

Des personnes ayant eu un premier épisode de décompensation de cirrhose (ascite, hémorragie digestive par hypertension portale, syndrome hépatorénal, encéphalopathie, ictère) ou un carcinome hépatocellulaire (CHC) dont le diagnostic date de moins de 1 an, qui sont atteintes d’une co-infection VIH/VHC argumentée par la présence d’anticorps anti-VHC (associée ou non à la présence d’ARN VHC) et une séropositivité pour le VIH.

quel est l’objectif de l’étude  ?

L’objectif principal est la description de l’évolution et de la prise en charge des personnes coinfectées VIH/VHC au stade de première décompensation hépatique ou CHC afin de répondre aux questions suivantes : quelle est la fréquence et le type de décompensations hépatiques ? quelle est la vitesse de dégradation de la fonction hépatique dans ce contexte ? quel est le pourcentage de ces patients qui atteignent le stade d’inscription sur une liste de transplantation ? Quelles sont les raisons de non-inscription sur une liste de transplantation des personnes co-infectées VIH/VHC au stade de complication ? Quel est le pourcentage de tels patients effectivement greffés ?

comment se déroule l’étude  ?

La durée de l’étude est de 5 ans. La participation de chaque personne peut varier de 2 à 5 ans, en fonction de la date d’inclusion. Les participants seront suivis selon les modalités largement admises actuellement par l’ensemble des cliniciens hépatologues, infectiologues, internistes et transplanteurs ; un recueil trimestriel concernant les données cliniques, biologiques, radiologiques et endoscopiques sera effectué. Une biothèque sera réalisée à l’inclusion, puis une fois par an . L’étude se déroule dans 56 centres hospitaliers français spécialisés dans la prise en charge de la cirrhose et de la co-infection VIH/VHC. Les inclusions se poursuivent jusqu’à fin décembre 2012.

qui contacter pour rentrer dans cette étude  ?

- Investigateur coordinateur : Pr Jean-Charles Duclos-Vallée, Centre Hépato-Biliaire, Hôpital Paul Brousse, Villejuif, Tel : 01 45 59 67 91
- Permanence d’Act Up-Paris : lundi à vendredi de 14h à 18h, traitements@actupparis.org 01 49 29 44 75

notre avis

Alors que les antirétroviraux sont de plus en plus efficaces contre le VIH, pour les personnes co-infectée VIH/VHC, le répit est souvent de courte durée, la progression de l’hépatite prenant le pas. La proposition de greffe arrive alors en dernier recours, mais cette étape est loin d’être facile. Préthévic ne permettra pas forcément d’améliorer l’évolution de cette infection, mais par le recueil de ces informations, cette étude précisera l’intérêt et les modalités d’une transplantation hépatique la plus efficace possible dans un contexte complexe qu’est la co-infection.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]