Accueil du site > Égalité des droits Homophobie > Dans la Mer noire, personne n’entend (...)

Possible interdiction de Bob l’éponge en Ukraine

Dans la Mer noire, personne n’entend les étoiles roses crier

publié en ligne : 21 août 2012

Act Up-Paris s’inquiète des discriminations homophobes que des extrémistes catholiques d’Ukraine et un comité d’expertEs pour la moralité publique (tout un programme) entendent faire subir aux minorités sexuelles de Bikini Bottom. Ce comité va en effet décider s’il doit ou non interdire aux habitantEs de Bikini Bottom de s’exprimer sur les chaînes de télévision. Quel est le crime commis ? Etre trop ouvertement LGBT

Joint par Act Up-Paris, Bob l’éponge, habitant de Bikini Bottom, nous indique : « Je ne comprends pas une telle menace. Nous ne faisons rien de criminel. A titre d’exemple, avec mon ami Patrick, nous pêchons la méduse main dans la main, nous faisons des overdoses de glace au Glouton Barjot (club hétérosexuel gay friendly), nous créons ensemble des bulles de savon. D’accord, nous n’allons pas à l’église. Est-ce pour cela que nous serions immoraux ? »

Patrick l’étoile de mer enchérit : « Oui, Bob et moi avons élevé ensemble une coquille Saint-Jacques. Mais en quoi est-ce répréhensible ? Nous l’avons nourrie, lui avons changé ses couches et chanté des berceuses, comme tous les parents. Nous sommes un exemple, et on devrait nous valoriser, pas nous censurer. » Le capitaine Krabs, quant à lui, craint les répercussions économiques d’une éventuelle interdiction : « De nombreux habitantEs d’Odessa viennent à Bikini Bottom pour leurs vacances. M’empêcher de faire de la publicité pour mon restaurant ’le Crabe croustillant’ reviendrait à me priver de leur présence. Que de pognon perdu ! ».

Des habitantEs d’autres lieux risquent de se voir censurer de la même manière : c’est le cas de Springfield ou du pays des Teletubbies. Les personnes concernées n’excluent pas de se constituer en réseau pour faire valoir leurs droits auprès des autorités ukrainiennes. Comme l’indique Kermit la Grenouille : « Je me sens concerné car ma liberté d’expression a été plusieurs fois questionnée au motif que je ferai l’apologie des unions inter-espèces. L’intolérance, le fanatisme, la stupidité ne doivent pas triompher en Ukraine. »

Et Bob de conclure : « Nous ne sommes que des personnages imaginaires. Mais le fanatisme des chrétiens intégristes et de leurs relais politiques menace des vies réelles. Des activistes LGBT se sont fait agresser violemment, la marche des fiertés a finalement été annulée, et une loi interdisant la défense des LGBT a très sérieusement failli être votée. Tout cela détruit des vies et empêche des actions de prévention du VIH/sida auprès des gays. Le ridicule des homophobes ne les tue pas, leur haine tue les LGBT. »

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]