Accueil du site > Nos médias > Protocoles > Les nouveautés de l’été...et les (...)

Protocoles 71 - Edito

Les nouveautés de l’été...et les antiquités demeurent !

publié en ligne : 16 novembre 2012 — publié la première fois : juillet 2012 dans Protocoles 71

La mise en application de la loi du 29 décembre 2011 pour le renforcement de la sécurité des médicaments dépend de la signature d’une série de décrets. Des décrets ont été signés le 9 mai et publiés le 10 dans le Journal officiel. Ils concernent les recommandations d’utilisation temporaires de spécialités mises sur le marché, la publicité sur les médicaments et dispositifs médicaux et les déclarations publiques d’intérêts. Il n’y a cependant toujours pas de déclarations publiques d’intérêts obligatoires pour touTEs les parlementaires ; tandis que la législation en vigueur depuis 2007 n’est toujours pas appliquée par les professionnels de santé lors de communications écrites ou orales.

Parmi les décrets devant donner une réalité à la loi, ceux relatifs aux autorisations temporaires d’utilisation de molécules n’ayant pas d’autorisation de mise sur le marché et aux essais de pharmacovigilance, dits de phase 4 (après autorisation de mise sur le marché), sont toujours en attente… Xavier Bertrand a oublié de terminer son grand travail pour la sécurité sanitaire des médicaments. À l’heure où nous écrivons cet édito, Marisol Touraine, la nouvelle ministre de la santé, comme son prédécesseur, a promis de lever l’interdiction de soins funéraires pour les personnes séropositives au VIH ou aux hépatites B ou C. Mais le nouveau décret n’est toujours pas signé.

Espérons que les nouveaux responsables politiques sauront prendre en compte les impératifs de santé et d’humanité, qu’il s’agisse du gouvernement ou des parlementaires. Dans le gouvernement, est présente une personne que l’on aurait souhaité ne plus jamais voir ni responsable ni coupable de quoi que ce soit. Il s’agit de Laurent Fabius, qui a été nommé ministre des affaires étrangères. Alors qu’il était premier ministre, son irresponsabilité s’est traduite en morts du sang contaminé. Act Up-Paris veillera à ce que son action au ministère des affaires étrangères n’aboutisse pas à laisser crever les malades des pays pauvres et intermédiaires.

Documents disponibles en téléchargement


(587.9 ko)

Nos médias

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER><b>Nos médias</b></p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]