Accueil du site > L’association > Élections > Jihane contre le FN, ses idées et (...)

Jihane contre le FN, ses idées et ceux qui les appliquent

Texte lu lors du rassemblement du 30 avril 2012

publié en ligne : 30 avril 2012

Voici le texte lu lors du rassemblement contre le FN, ses idées et ceux qui les appliquent, au pied de la statue de Jeanne d’Arc, le 30 avril 2012

Ce soir nous lançons un appel d’urgence,

Il y a une semaine plus de 6 millions d’électeurs et électrices ont apporté leurs voix à un parti, le FN, qui prône la haine des malades et particulièrement des séropos, la haine des pédés, des gouines, des trans, la haine des femmes, la haine des chômeurs et des précaires, des syndicalistes, la haine des putes, des prisonniers et prisonnières, des usagers et usagères de drogues, la haine des Noirs et des Arabes, des Musulman et des Musulmanes, des étrangers et des étrangères.

A cela il faut ajouter 10 millions d’électeurs et d’électrices qui ont voté pour Nicolas Sarkozy qui a déjà mis en oeuvre une partie des idées du FN et promet d’aller encore plus loin.

Ici même, demain, Marine Le Pen et ses partisans viendront exprimer dans la rue cette haine de ce que nous sommes, célébrer Jeanne d’Arc et défier tous ceux et celles qui défilent le 1er mai, journée de solidarité internationale.

Non loin d’ici, l’UMP et Nicolas Sarkozy reprendront les mêmes thèmes.

Nous avons fait un die-in [1] pour symboliser que le FN, ses idées ainsi que ceux et celles qui les appliquent sont un danger mortel pour nous, nos frères, nos soeurs, nos amants et amantes, nos amies, les personnes avec qui nous travaillons, nos voisins et voisinnes...

Depuis 5 ans que Nicolas Sarkozy est au gouvernement nos droits ont reculé, nos conditions de vie se sont considérablement dégradées. Les résultats du premier tour des élections et les discours qui ont suivi ont montré que bien pire nous menace.

Alors ce soir, ici, comme demain matin à la mémoire de Brahim Bouarram, tué en marge d’un cortège du FN le 1er mai 1995 parce qu’il était marocain et qu’il se promenant sur un lieu de drague homo, comme demain après-midi avec les syndicats, nous sommes dans la rue pour dire que nous ne nous laisserons pas faire.

Il y a plus de 20 ans, des personnalités avaient lancé un appel contre le Front National disant que les avancées des fascistes sont faites de nos reculs.

Il faut arrêter de reculer.

Il faut arrêter de reculer et revendiquer ce que nous sommes.

Il faut arrêter de reculer, arrêter d’accepter que l’égalité des droits, notre santé, notre logement, nos possibilités de vivre dignement soient considérées comme des variables d’ajustement aux exigences du marché.

Il faut arrêter de reculer, arrêter de considérer que le racisme, le sexisme, l’homophobie ou la transphobie puissent être des expressions légitimes. Comme l’a exprimé Pierre Tévanian dans une tribune il faut dire clairement aux électeurs et électrices de Marine Le Pen comme de Nicolas Sarkozy : "si c’est l’égalité qui vous fait souffrir, vos tourments ne font que commencer !"

Il faut arrêter de reculer, arrêter d’accepter que le FN puisse être un "parti comme les autres"

Ce soir nous rebaptisons Jeanne d’Arc, Jihane, symbole de ce que nous sommes, de ce que nous revendiquons le droit d’être, et de vivre, trans, séropositive, lesbienne, Noire, Musulmane, pute, activiste, syndicaliste, étrangère. Contre le FN, ses idées et ceux et celles qui les appliquent, nous allons nous battre parce que nous voulons vivre !

Notes

[1] action militante consistant à s’allonger pour représenter des morts



L'association

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]