Accueil du site > Prison > vider les prisons

Action 130 - revendications

vider les prisons

publié en ligne : 1er décembre 2011 dans Action 130

La prévalence du VIH chez les prisonniErEs est de 2 à 4 fois supérieure à celle de la population générale  ; celle de l’hépatite C de 5 à 8 fois.

Le système carcéral bafoue les lois. La présomption d’innocence devrait rendre la détention provisoire exceptionnelle : elle est la règle. La loi du 18 janvier 1994 impose l’égalité de la prise en charge sanitaire entre la prison et l’extérieur : cette égalité n’est jamais respectée, tant en matière de soins qu’en matière de prévention. La réduction des risques (RDR) pour les usagErEs de drogues est par exemple interdite, alors que les pratiques d’injections en prison sont scientifiquement avérées. Enfin, la loi sur la suspension de peine pour raisons médicales du 4 mars 2002, dispositif déjà insuffisant, a vu son champ se restreindre et n’est que trop peu appliquée.

Pour 2012, les candidatEs doivent s’engager à améliorer l’accès aux soins et à la prévention. Ils et elles doivent autoriser la mise en place de programmes d’échanges de seringues et de toutes les actions de RDR, et favoriser l’entrée des associations. Les quartiers d’isolement ou disciplinaires et les régimes sécuritaires doivent être abolis.

Mais la société doit aussi prendre acte que la prison est une peine inhumaine, et qu’elle est incompatible avec les exigences de santé.

C’est la raison pour laquelle les éluEs de la prochaine mandature devront travailler à vider les prisons :

- en abolissant les lois répressives qui enferment sans-papiers, usagErEs de drogues, travailleurSEs du sexe, notamment ;

- en faisant sortir les malades de ces endroits où ils ne peuvent se soigner ;

- en menant un débat réel, sans démagogie sécuritaire sur les alternatives à l’enfermement, et en appliquant ces alternatives le plus vite possible.

Prison

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Prison</p>

  • La prison est un lieu où, hier comme aujourd’hui, les droits des personnes incarcérées ne sont pas respectés, ceux des prisonnierEs malades du sida encore moins.

    [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]