Accueil du site > Traitements Recherche > actu des traitements

Protocoles 67-68

actu des traitements

publié en ligne : 1er octobre 2011 dans Protocoles 67-68

AMM américaine pour Complera®

L’agence du médicament américaine a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Complera® pour les personnes naïves de traitement. Ce nouveau médicament se compose d’emtricitabine + ténofovir (Truvada®) et de rilpivirine (Edurant®). Il sera prescrit en une prise par jour au moment des repas. L’agence européenne du médicament devrait se prononcer quant à elle d’ici la fin de l’année. C’est la seconde mutithérapie en une prise que commercialise le laboratoire Gilead (la première étant Atripla®).


AMM pour Edurant® (rilpivirine)

Anciennement connu sous le sigle TMC 278, la rilpivirine a dorénavant un nom commercial : Edurant®. Cet analogue non nucléosidique de la transcriptase inverse vient de recevoir son AMM européenne pour des patients nouvellement infectés et naïfs de traitement. Il sera dosé à 25 mg, en une prise unique quotidienne.


Viramune® en une prise par jour

L’agence européenne du médicament vient d’autoriser la prise de Viramune® (névirapine) en une prise unique quotidienne. Jusqu’à présent Viramune® était prescrit en deux prises par jour associé à une multithérapie. Le dosage a donc été multiplié par deux, mais les essais semblent montrer que les effets indésirables n’augmentent pas pour autant. Autorisé à être commercialisé en 1998, Viramune® est un analogue non nucléosidique de la transcriptase inverse.


AMM pour Victrelis® (bocéprévir)

Deux mois après les États-Unis, l’Europe a donné son accord de mise sur le marché du Victrelis* (bocéprévir) pour le traitement de l’hépatite C. Ce premier inhibiteur de protéase du VHC devra être pris en association avec le peginterféron alpha et la ribavirine, pour des personnes ayant une maladie hépatique compensée, naïves ou en échec après un premier traitement.


AMM pour Incivo® (télaprevir)

Incivo® est préconisé pour les personnes atteintes d’une hépatite C chronique de génotype 1 (majoritaire en Europe) avec une cirrhose compensée, en association du peginterféron alpha et de la ribavirine (Pégasys® ou Viraféron-peg®) et en échec de traitement de cette bithérapie. Incivo® vient de recevoir son AMM européenne, quelques mois après les États-Unis.


Extension de l’indication de l’ATU* de cohorte d’Incivo® (télaprévir) aux co-infectés VIH-VHC

Depuis janvier 2011, Incivo® (télaprevir) a été mis à disposition dans le cadre d’une ATU de cohorte pour le traitement des personnes atteintes d’une hépatite C chronique de génotype 1 avec cirrhose compensée, en association avec le peginterféron alpha et la ribavirine et en échec de traitement de cette bithérapie. En mai dernier, la Commission d’AMM a décidé d’étendre le cadre de l’ATU de cohorte d’une autre antiprotéase anti VHC, le bocéprevir (Victrelis®), aux personnes cirrhotiques et co-infectées par le VIH et le VHC, pour lesquelles la situation de besoin était importante. En juillet, l’extension de l’ATU de cohorte d’Incivo® a suivi les mêmes paramètres : autorisé aux personnes cirrhotiques co-infectés par le VIH et le VHC sous réserve de l’association à certains traitements anti VIH précis, tenant compte des interactions médicamenteuses.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]