Accueil du site > Traitements Recherche > Festinavir, VHC, Revues, Ruptures (...)

Protocoles 66 - en bref

Festinavir, VHC, Revues, Ruptures d’ARV, Guides

publié en ligne : 1er mai 2011 dans Protocoles 66

joie de vivre chez Bristol-Myers Squibb

Après l’Atripla (pour triple looping intestinaux ?) et avant l’Abracadavir, voici un petit nouveau dans l’arsenal thérapeutique, le Festinavir. Il s’agit d’un nouvel inhibiteur nucléosidique de la transcriptase en cours d’étude. Qui dit nouveau traitement, dit manifestement pour BMS, état de bonheur engendré par la satisfaction d’une aspiration ou la surprise d’une agréable nouvelle, bref, la joie de vivre. Et ça, quoi de mieux que de le retranscrire, tranquilou, dans le nom. Et pour la publicité : « Festinavir, un festin de choix ? » Il y a aussi la piste du latin (festinare, qui veut dire "se hâter"), alors on serait toujours dans la même idée : « gober festinavir, le meilleur moment de la journée ». Enfin, le ridicule ne tue pas, c’est déjà ça.

VHC : une nouvelle piste de traitement

Dans le cadre d’une collaboration internationale, co-financée par l’ANRS, deux nouveaux facteurs de l’entrée du virus dans le foie ont été identifiés. Il s’agit de deux enzymes, les kinases : l’EFGR et l’EphA2.

La découverte porte sur leur rôle : elles facilitent l’installation des récepteurs du virus dans des cellules du foie dans les premières étapes de l’infection. La recherche s’est poursuivie sur EFGR, in vitro et ensuite sur des souris. Il a été possible en utilisant de l’erlotinib (anticancéreux, inhibiteur de l’EFGR) de limiter l’entrée du VHC et sur les souris de réduire l’infection.

Cette découverte ouvre une nouvelle voie dans la recherche de nouveaux antirétroviraux ciblant les enzymes kinases.

Une étude clinique pilote pour évaluer l’efficacité de l’erlotinib chez les mono-infectéEs au VHC est annoncée.

Les travaux ont été publiés (en anglais) sur le site de la revue Nature.
Voir aussi le communiqué de presse de l’ANRS.

nouvelles maquettes

Info Traitements, la revue de l’association Actions Traitements vient de faire peau neuve (n°206 - mars/avril 2011) : nouvelle maquette, nouvelles rubriques.

Protocoles en fait autant. Nous espérons que sa maquette rénovée vous plaira. N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions.

ruptures d’approvisionnement des pharmacies en antirétroviraux : l’observatoire du TRT-5

Depuis le lancement de cet observatoire en mai 2010, le TRT-5 [1] a analysé les témoignages recueillis et tout en médiatisant cette situation, fait le point sur les causes de ces ruptures, et rencontré tous les acteurs et actrices : l’industrie pharmaceutique et son syndicat (le LEEM), le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, la chambre syndicale des grossistes répartiteurs, le ministère de la Santé et l’Afssaps.

Le 20 avril dernier, le ministère de la Santé a évoqué au TRT-5 la possibilité d’un décret, dont le TRT-5 serait une des parties consultées. Du côté des laboratoires, une pression pour la mise en place et le suivi de numéros d’urgence en cas de ruptures a abouti à avoir pour chacun des antirétroviraux (ARV)/laboratoires une ligne téléphonique dédiée. La mobilisation est encore une fois de rigueur.

Les numéros utiles

Si vous vous retrouvez en rupture d’antirétroviraux, nous vous incitons à appeler les numéros suivants, en fonction de votre traitement et à communiquer votre situation au TRT-5 [2] :

- Atripla®, Viread®, Emtriva®, Truvada® => laboratoire Gilead :
01 46 09 41 00

- Atripla®, Zerit®, Sustiva®, Reyataz® => laboratoire BMS :
0 810 410 500

- Combivir®, Kivexa®, Trizivir®, Epivir®, Ziagen®, Telzir®, Celsentri® => laboratoire ViiV Healthcare :
01 39 17 69 69

- Crixivan®, Isentress® => laboratoire MSD :
01 47 54 88 00

- Kaletra®, Norvir® => laboratoire Abbott :
0 800 21 26 29

- Intelence®, Prezista® => laboratoire Janssen Cilag :
0 800 25 50 75

- Invirase®, Viracept®, Fuzeon® => laboratoire Roche :
01 46 40 51 91

- Viramune®, Aptivus® => laboratoire Boehringer Ingelheim :
03 26 50 45 33

information = pouvoir

Depuis sa création, Act Up-Paris revendique l’accès à l’information. Être informéE c’est la possibilité d’agir sur le cours des choses, être acteur/actrice à part entière concernant son suivi thérapeutique, social, etc. Pour permettre à chacun et chacune de lutter efficacement contre le sida, nous éditons une collection de guides :

  1. sida, un glossaire
  2. sida, des bases pour comprendre
  3. sida, le guide des droits sociaux

Chacun de ces guides est disponible gratuitement pour les personnes séropositives et leur entourage :
- auprès d’associations, services hospitaliers et autres structures d’accueil
- sur notre site : www.actupparis.org (voir les liens ci-dessus)
- par courrier, sur simple demande, contacter Rose-Rachel Rebelle : 01 49 29 44 85 – diffusion AT actupparis.org - Act Up-Paris – BP 287 75525 Paris Cedex 11

Pour les professionnelLEs et le grand public, les bases pour comprendre et le guide des droits sociaux sont disponibles directement en librairie (Editions de la Découverte) au prix respectivement de 13 € et 10 €.

Notes

[1] Le TRT-5 est un groupe interassociatif regroupant 10 associations : Actif Santé, Actions-Traitements, Act Up-Paris, Act Up Sud- Ouest, Aides, Arcat, Dessine-moi un Mouton, Nova Dona, Sida Info Service & Sol En Si.

[2] Vous pouvez également nous contacter : traitements AT actupparis.org / 01 49 29 44 82.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]