Accueil du site > International > From Cameroun

dossier international

From Cameroun

publié en ligne : 1er septembre 2009 dans Action 119

Fogué Foguito, coordinateur de ; Positive Generation, association de lutte contre le sida et de plaidoyer au Cameroun, représente les communautés de ;personnes atteintes au sein des délégations associatives aux CA du Fonds Mondial et d’Unitaid. Nous l’avons retrouvé début septembre à Yaoundé.

Quelle est la part de financement de la lutte contre le sida au Cameroun par le Fonds mondial ?

Le Fonds mondial occupe une place majeure, notamment dans l’accès aux traitements (antirétroviraux, antituberculeux et antipaludéens). Les programmes dédiés au sida, à eux seuls représentent plus de 70 milliards de francs CFA. Je n’ai pas de données exactes, mais ce sont des financements conséquents, qui permettent aujourd’hui la mise sous traitement de plus de 50 000 malades.

Un refus du Round 9 pour les malades du sida camerounais aboutirait à quelles conséquences ?

Le Cameroun étant un pays très pauvre et très endetté, il compte sur l’aide extérieure pour prendre en charge les personnes vivant avec le VIH/sida. Il va de soi que l’échec du Round 9 aura des conséquences très graves pour les malades qui risquent de faire face à des ruptures de traitements dès décembre 2009. Le système de santé risque aussi d’en pâtir puisque le Fonds mondial contribue à son renforcement en finançant des salaires de personnels soignants, la formation de médecins, l’achat de machines et des réactifs servant à faire fonctionner ces machines.

Comment se passe l’accès aux traitements et au suivi de la charge virale au Cameroun ?

L’accès aux antirétroviraux de seconde ligne est conditionné à un échec thérapeutique, or les coûts des examens empêchent très souvent le diagnostic d’un échappement. Les cas de résistances aux traitements sont de plus en plus nombreux au Cameroun, on estime que moins de 2 % des personnes vivant avec le VIH y ont accès ici. L’accès aux médicaments les plus récents est aujourd’hui nul. Concernant la charge virale, son coût élimine déjà la grande majorité des malades... mais à l’obstacle du prix vient s’ajouter le manque d’équipements pouvant fournir ce type d’analyse.

Quelle est l’implication actuelle et future de Positive Generation dans la campagne Remind the gap ?

Cette campagne vise à mobiliser la communauté internationale pour obtenir un élan de solidarité pour une contribution financière effective et significative afin de combler le déficit du Fonds mondial. C’est important pour notre association. La campagne poursuit nos buts et valeurs en ce qui concerne l’amélioration des conditions de vie et l’accès aux traitements pour les malades. Aussi, il nous paraît nécessaire d’apporter notre modeste contribution par la mobilisation des acteurs locaux, la publication de la campagne sur notre site web et d’en parler le plus possible à nos partenaires nationaux et internationaux.

Quelles sont les trois revendications principales dans le cadre de cette campagne ?

Renflouer d’urgence le Fonds mondial, résoudre les tensions de trésorerie ; amener les pays du G8 à assumer leurs engagements ; trouver un mécanisme pour pérenniser les financements du Fonds mondial, sans oublier de valoriser des initiatives comme la taxe sur les transactions de change.

International

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>International</p>

  • La commission International se réunit tous les lundis à 19H00. Rejoignez-nous !

    [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]