Accueil du site > L’association > HabilléEs pour l’hiver

Tapis rouge

HabilléEs pour l’hiver

publié en ligne : 1er novembre 2009 dans Action 120

 

In : Peter Kodwo Appiah Turckson, Rafael Correa.

Out : Roselyne Bachelot-Narquin, JM Durand, Christian Vanneste, Warning, Eric Raoult & Christine Boutin.

La médaille de l’exception cléricale

Elle est attribuée au cardinal ghanéen Peter Kodwo Appiah Turckson qui a un peu cassé l’ambiance de la dernière rencontre sur l’Afrique au Vatican en défendant la promotion et l’usage du préservatif.

Le prix Vanneste

Il (multi-récidiviste) est remporté par Roselyne Bachelot-Narquin pour son entêtement à maintenir l’interdiction aux homos de donner leur sang.

La Palme Ernst Nolte du révisionnisme historique

Elle est décernée JM Durand président de Gay Lib, la succursale LGBT de l’UMP, pour ses articles sur son blog « la droite a tellement fait pour les droits des homos ».

Le générique d’Or

Il est décerné à Rafael Correa, président de l’Equateur, qui a décidé de produire ou d’importer plus de 2000 médicaments en passant outre les brevets déposés par les laboratoires, qui les rendent inabordables pour nombre de pays pauvres.

La décoration Folle Perdue

Elle est accordée par Christian Vanneste, qui décidément ne semble penser qu’à ça, pour sa proposition de loi anti-travestissement visant à interdire « l’ensemble des vêtements ou accessoires permettant de masquer l’identité d’une personne ».

Le Ga Bu Zo Meu (ou Shadock) d’Or

Il a été raflé haut la main par Warning pour son texte sur le barebacking comme moyen de prévention, et pour son courrier au CRIPS. Le principe de base de la logique Shadock est : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche.

Le prix Goebbels

Il est remis à Eric Raoult pour avoir exigé davantage de réserve de Marie N’Daye. Non contente d’être noire, femme et écrivaine, la lauréate du prix Goncourt a eu en effet le toupet de déclarer qu’elle trouvait « monstrueuse » la France de Sarkozy.

Le prix " Je ne suis pas raciste, ma bonne est noire. "

Il a été décroché par Christine Boutin, qui après avoir brandi une bible à l’Assemblée nationale pour s’opposer au Pacs en 1999, explique avoir finalement « participé à faire sauter le bouchon du tabou de l’homosexualité ». Où était le bouchon ?

 



L'association

 

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]