Action 124

Edito

That’s why we are activists...

par Pierre Chappard

publié en ligne : 1er septembre 2010 dans Action 124

Rien ne semble arrêter le gouvernement sur tous les sujets qui nous concernent et qui touchent à nos droits et à nos vies.

Nouveaux déremboursements de médicaments et annonces de remises en cause, une fois de plus, de l’ALD ; stigmatisation des personnes malades et handicapées qui représenteraient un trop gros coût pour la société ; proposition de dépistage obligatoire en cas d’arrestation par les forces de l’ordre ; trahison des promesses faites aux malades des pays pauvres d’assurer un accès universel aux traitements pour 2010 ; « amendement Mariani » qui bloquera, s’il est voté, l’accès à un titre de séjour pour raisons médicales ; refus idéologique de Fillon d’expérimenter les salles de consommation de drogues à moindre risque ; et tant de nouvelles mesures pour mettre, toujours et encore plus, des personnes en prison, etc, etc.

Il y a de quoi désespérer face à cette fuite en avant. Et pourtant... au coeur du mois d’août, alors que le Premier ministre dit « non » aux salles de consommation, Act Up et le collectif du 19 mai arrivent à imposer un autre point de vue, auprès des médias et des politiques, même de l’UMP - preuve concrète que l’activisme paie.

Oui, l’activisme paie. Quand des milliers de déléguéEs – une première dans l’histoire des conférences sur le sida – manifestent avant l’ouverture de la conférence de Vienne pour exiger des pays riches qu’ils tiennent leurs promesses, Obama se sent obligé d’intervenir pour démentir les chiffres avancés par les manifestantEs – mais la réalité le rattrape. Et avec lui, touTEs les leaderEs des pays riches.

Oui, l’activisme paie. Au cours de cette même conférence, nous occupons le stand du laboratoire BMS pour exiger des comptes de leurs dirigeantEs suite à la fermeture d’ une usine en France qui produisait des versions pédiatriques de médicaments anti-sida destinés aux pays en développement. BMS, qui en juin nous disait ne pas avoir prévu de solution de rechange pour éviter les ruptures d’approvisionnement, est aujourd’hui fier de nous annoncer qu’ils ont produit les médicaments pédiatriques en plus.

Oui, l’activisme paie. Parce que même si des mots comme ACTA, commission européenne ou médicaments génériques ne vous disent rien, vous rigolerez et apprendrez des choses en voyant cette video.

Oui , l’activisme paie. C’est pour cette raison que nous avons suspendu nos travaux en vue des États Généraux organisés par l’ARS et que nous ne le les reprendrons pas tant que Claude Évin ne sera pas venu dans une de nos réunions hebdomadaires pour expliquer auprès de touTEs les malades d’Ile-de-France ce que signifie pour lui la démocratie sanitaire.

Oui , l’activisme paie. C’est pour cela qu’enfin, en France, des scientifiques et des éluEs valident des études sur les salles de consommation – même s’il faut que, pour qu’ils et elles se mouillent, on y passe un été.

Oui, l’activisme paie. Qu’attendez-vous pour nous rejoindre ?

Documents disponibles en téléchargement


Action 124 (425.4 ko)



L'association

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]