"Pour participer à cet essai, vous devez avoir reçu et lu la notice d’information patient"

HIV controllers

Essai ANRS CO18 (recherche publique)

publié en ligne : octobre 2009 dans Protocoles 58

Etude des mécanismes impliqués dans le contrôle de l’infection chez les personnes infectées par le VIH depuis plus de 10 ans avec une charge virale plasmatique inférieure à 400 copies/mL en l’absence de tout traitement.

Qui peut participer à cette étude ?

250 personnes se sachant séropositives au VIH-1 depuis plus de 5 ans minimum, ayant une charge virale inférieure à 400 copies dans les 5 dernières analyses consécutives, sans prise de traitements antirétroviraux, exception d’un traitement préventif de la transmission mère-enfant arrêté depuis plus de 6 mois.

Quel est l’objectif de l’étude ?

Il s’agit d’assurer le suivi sur le long terme des personnes « HIV controller » pour documenter leur évolution clinique et immuno-virologique et en particulier les pertes de contrôle du VIH.

Comment se déroule l’étude ?

Cette cohorte n’implique pas de visites supplémentaires à celles prévues dans un suivi classique. A la visite d’inclusion, un questionnaire et un prélèvement permettront de constituer une biothèque, qui sera actualisé chaque année. En cas de suspicion d’échappement un prélèvement sanguin et un questionnaire seront réalisés. 76 centres participent à cette étude, qui doit durer 3 ans.

Qui contacter pour rentrer dans cette étude ?

- Investigateur coordinateur : Dr Olivier Lambotte, Hôpital Bicètre, Le Kremlin Bicetre, tel : 01 45 21 25 33
- Permanence d’Act Up : tous les jours de 9h à 13h au 01 49 29 44 82

Notre avis

Cette cohorte fait suite à l’étude de physiopathologie EP36. Ses résultats indiquent une prévalence de 0,34 % de personnes HIV controllers. Réalisée en service hospitalier, les investigateurs soupçonnent la population cible de ne pas avoir eu accès à l’information, étant sans doute peu suivies à l’hôpital. D’où l’intérêt de poursuivre ce style de recherche, et de communiquer plus largement. Elément étonnant, la cohorte EP36 rapporte un mode de transmission majoritairement hétérosexuel : 85 % des HIV controllers serait contaminés par rapports hétérosexuels. Participer à cette cohorte permettrait de mieux connaitre ce phénomène qu’est la maitrise naturelle de la maladie. EP 36 avait 43 % de femmes, nous espérons que CO18 en recrutera autant. Si vous avez participez à la cohorte ALT (ANRS CO 15), il est également possible de rejoindre HIV controllers. Cette cohorte suit des personnes séropositives depuis au moins 8 ans sans aucun traitement antirétroviral et avec un taux de CD4 stable et supérieur à 600/mm3.

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]