Accueil du site > International > Nicolas Sarkozy doit écouter Carla (...)

Aides, Act Up-Paris, membres de Remind The Gap

Nicolas Sarkozy doit écouter Carla Bruni-Sarkozy et faire plus contre le sida

publié en ligne : 23 septembre 2009

Act Up-Paris et AIDES se réjouissent de l’appel lancé aujourd’hui par Carla Bruni-Sarkozy en faveur d’une augmentation rapide de l’accès au traitement préventif de la transmission du VIH des mères séropositives à leurs bébés. Nous rappelons que Nicolas Sarkozy s’est engagé en faveur de l’accès universel au traitement pour tous les malades du sida à plusieurs reprises, et que concrètement cela implique de tripler l’aide sanitaire apportée par la France et les autres pays riches.

Or, depuis 2007, Nicolas Sarkozy gèle le montant de la contribution annuelle française au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Pourtant les besoins n’ont cessé d’augmenter. Le Fonds mondial se trouve cet hiver face à un trou financier sans précédent : les pays pauvres ont déposé pour 2,2 milliards de dollars de demande, mais le Fonds ne dispose que de 0,9 milliard. Il manque 1,3 milliard au Fonds mondial. Au prorata du poids de la France dans le Fonds (14%), la France devrait contribuer 200 millions de dollars supplémentaires afin de combler ce trou.

Malheureusement, Nicolas Sarkozy a indiqué aux ONG françaises durant la réunion du 16 septembre dernier à l’Elysée qu’il n’a pas l’intention de contribuer un centime à ce comblement. Pourtant, le 2 avril dernier, il avait accordé une contribution de 20 milliards de dollars au Fonds Monétaire International.

Pis, des rumeurs indiquent que c’est maintenant le Ministre du Budget, M. Eric Woerth, qui s’apprêterait à aller encore plus loin : couper 30% des financements français à UNITAID, la Facilité Internationale d’Achats de Médicaments contre les trois grande pandémies crée par la France il y a trois ans. Aujourd’hui, plus de 75% des enfants séropositifs qui dans le monde bénéficient d’un traitement dépendent pour cela d’UNITAID, et chaque année plus de 100,000 femmes enceintes séropositives reçoivent un traitement protecteur pour leur bébé, qui est financé par UNITAID. Comment le gouvernement pourrait-il couper dans UNITAID ?

AIDES et Act Up-Paris appellent Nicolas Sarkozy à :
- confirmer l’augmentation de la contribution française au Fonds mondial en 2009 ;
- infirmer les rumeurs de coupes dans UNITAID et ses programmes en direction des femmes et des enfants séropositifs ;
- promouvoir une micro-taxe Tobin de solidarité sanitaire internationale, en proposant à l’Eurogoupe une taxe pilote de 0,005% sur les transactions inter-bancaires visant l’euro (ces transactions inter-bancaires sur l’euro représentent près de 20% du marché mondial des changes, et sont soumises aujourd’hui à un prélèvement extrèmement faible et non-solidaire, sous le contrôle direct de la Banque Centrale Européenne)

International

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>International</p>

  • La commission International se réunit tous les lundis à 19H00. Rejoignez-nous !

    [la suite]

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]