Accueil du site > L’association > 20 ans > Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy

Nous sommes au regret de vous annoncer les 20 ans d’Act Up-Paris

Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy

publié en ligne : 26 mai 2009 dans Action 119

Dans un mois, le 26 juin prochain, veille de la marche des fiertés LGBT, Act Up-Paris aura 20 ans. L’occasion d’interpeller le Président de la République sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur les droits et l’accès aux soins des séropositifVEs.


Monsieur le Président,

Nous sommes au regret de vous annoncer que, dans un mois, le 26 juin prochain, veille de la marche des fiertés LGBT, Act Up-Paris aura 20 ans.

Nous avons lutté pendant ces années pour une vraie prise en compte des personnes séropositives dans les instances de décision, pour la prise en charge à 100% des frais médicaux et pour la reconnaissance du VIH comme maladie invalidante. Nous nous sommes aussi battus pour que les étrangers malades du sida ne soient pas expulsables et pour que la suspension de peine pour les prisonniers malades soit appliquée.

Aujourd’hui, nous sommes furieux du sort qui est réservé aux personnes séropositives par la remise en cause de ces droits dans le cadre de la politique menée par le gouvernement actuel ainsi que par les instances internationales.

Act Up-Paris exige des engagements fermes sur :

- Une adaptation de la réforme du système de soin (loi HPST et franchises médicales entre autres), qui ne répond pas aux besoins des personnes séropositives et renforce leur précarisation, sachant qu’une personne séropositive sur deux vit sous le seuil de pauvreté en France et que 22% d’entre elles n’ont pas accès à un logement individuel ;

- La mise en place de campagnes de prévention ciblées et explicites ;

- La prise en compte dans la recherche des spécificités des femmes face au VIH ;

- La non-pénalisation de la transmission du VIH ;

- La légalisation de l’usage des drogues et la mise à disposition de salles de consommation adaptées pour les usagers de drogues ;

- Le respect des modalités de suspension de peine pour les prisonniers séropositifs ;

- L’application du droit d’asile pour les personnes homosexuelles ou transgenres menacées de mort dans leurs pays ;

- La non-expulsabilité des malades du sida sans papiers ;

- La libre circulation dans le monde des personnes séropositives ;

- Le respect des engagements de la France pour un accès universel aux traitements pour 2010 en augmentant le financement du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et en contraignant les pays du Nord à mettre à disposition des pays du Sud des médicaments génériques ;

ON PEUT METTRE UN TERME À CETTE ÉPIDÉMIE. LA LUTTE CONTRE LE SIDA ET LA NON DISCRIMINATION DES PERSONNES SÉROPOSITIVES RELÈVENT D’UNE VOLONTE POLITIQUE.

NOUS VOUS DONNONS RENDEZ-VOUS LE JOUR DE NOS 20 ANS, VENDREDI 26 JUIN A 10H00 DANS NOS LOCAUX.

Stéphane Vambre et Safia Soltani, co-présidentEs

En pièce jointe la réponse à ce courrier de la Présidence de la République.

Documents disponibles en téléchargement


Réponse de la Présidence de la République à notre lettre ouverte -

28 juillet 2009

(135 ko)



L'association

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]