Accueil du site > Femmes > Quand l’Assemblée nationale conjugue (...)

Quand l’Assemblée nationale conjugue la lutte contre le sida au féminin

publié en ligne : septembre 2008 dans Action 114

 

Aujourd’hui, plus de la moitié des personnes vivant avec le VIH dans le monde sont des femmes. Dans ce contexte de féminisation de l’épidémie VIH/sida et du fait de la persistance de l’invisibilité des femmes séropositives et de leurs spécificités, il est essentiel d’informer et de mobiliser les acteurs et actrices politiques, de rassembler les associations et de donner la parole aux femmes vivant avec le VIH.

Presque un an après le Colloque « Femmes et VIH, où en sommes nous 10 ans après ? » organisé par 17 associations de lutte contre le sida et pour le droit des femmes [1], l’inter-associatif et le Groupe d’études sur le sida à l’Assemblée nationale présidé par Marie-Georges Buffet invitent les députéEs, les femmes vivant avec le VIH, les associations et les journalistes à une rencontre à l’Assemblée nationale, le 15 octobre prochain à partir de 16h.

Au cours de la journée du 1er décembre 2007, les participantes au Colloque ont émis des propositions et des revendications qu’elles veulent voir aboutir. Suite à la sortie des Actes du Colloque, l’inter-associatif a décidé de porter la parole de ces femmes auprès des femmes et des hommes politiques afin que leurs revendications soient entendues.

Programme

Il s’agit d’une rencontre, à l’initiative de Marie-Georges Buffet, qui pemettra aux députéEs d’entendre des femmes séropositives, des acteurs et actrices de la lutte contre le sida et des spécialistes travaillant sur la thématique « Femmes et VIH ». A l’ordre du jour, les questions de discriminations et de visibilité des femmes dans le combat contre le VIH seront le fil conducteur des débats qui s’organiseront autour de trois tables, chacune traitant d’une thématique spécifique :

- La place des femmes aujourd’hui dans la recherche : la réalité des données scientifiques sur les traitements au féminin ; les essais sur leurs effets secondaires ; les spécificités des femmes comme enjeux de la recherche.

- La prévention : la prévention chez les jeunes et les plus de 50 ans ; l’éducation à la sexualité ; le manque d’outils de prévention.

- Les droits sociaux : le droit d’asile sanitaire pour les femmes étrangères vivant en France ; la situation de précarité des femmes ; le droit aux soins ; le droit à la maternité ; la prise en charge (ALD, AME, CMU, les franchises).

« Discriminations et visibilité des femmes dans la lutte contre le VIH/sida »

- Cette rencontre se tiendra le mercredi 15 octobre 2008 de 16h à 20h à l’Assemblée nationale
126, rue de l’Université - 75007 Paris
M° : Assemblée Nationale ou Invalides.

- Réservation obligatoire. Pour participer à cette journée, inscrivez vous par mail : colloque-femmes-et-vih AT ras.eu.org

Veuillez vous munir d’une pièce d’identité lors de cette rencontre.

 

Notes

[1] Act Up-Paris, African Positive Associations, Aides, Ancic, Arcat, Association Marie Madeleine, la Cadac, Couples contre le sida, le Crips-Cridd, Femmes Médiatrices de Pantin, Frisse, Ikamberé, Lfmr, Médecins du monde, le Mouvement français pour le planning familial, Sida Info Service, Sol En Si, Uraca.

 

Femmes

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Femmes</p>

 

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]