Accueil du site > International > Evènement Sarkozy contre le paludisme :

Act Up-Paris - AIDES - Global Health Advocates - PLUS

Evènement Sarkozy contre le paludisme : donner plus pour soigner plus ?

publié en ligne : 9 septembre 2008

Aujourd’hui mardi 9 septembre 2008, Act Up-Paris, AIDES, Global Health Advocates et PLUS, Coalition Internationale Sida appellent Nicolas Sarkozy à agir concrètement pour faire face aux crises mondiales du paludisme et du sida.

Nos associations ont co-signé lundi 8 septembre une pétition internationale appelant tous les chefs d’Etat du monde à prendre en compte dans leurs politiques sanitaires le désastre mortel de la combinaison entre paludisme et sida

Cet appel associatif intervient alors que Nicolas Sarkozy s’apprête à inaugurer, mardi 9 septembre vers 19h à Paris, l’exposition photographique contre le paludisme organisée par l’Alliance Européenne contre le Paludisme et le Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme. L’Alliance Européenne s’adresse à Nicolas Sarkozy en tant que président de l’UE, tandis que le Fonds Mondial constitue le premier instrument d’action sanitaire internationale de la France, et le premier instrument d’action mondiale contre le paludisme.

Hier lundi 8 septembre, le conseil scientifique du Fonds mondial a rendu public que les pays pauvres s’apprêtent à doubler entre 2008 et 2009 leurs efforts pour juguler la propagation du paludisme et du sida.

En un an, le sida et le paludisme ont tué plus de 4 millions de personnes dans les pays pauvres.

Cette montée en puissance des actions de lutte contre le sida et le paludisme ne sera réalisable qu’au prix d’un investissement massif dans les mécanismes de financement tels que le Fonds mondial c’est-à-dire à minima un doublement des moyens. Or, la France a annoncé en septembre 2007 le gel de sa propre contribution financière à la lutte mondiale contre les pandémies du sida, de la tuberculose et du paludisme. Pourtant, durant le sommet du G8 de juin 2008, Nicolas Sarkozy a bien annoncé que la France tiendrait malgré tout son engagement de 2005 en faveur d’un accès universel au traitement sida d’ici 2010. Tenir cet engagement correspondrait à tripler en 30 mois le nombre de vies sauvées [1]. Le triplement des résultats annoncé par Nicolas Sarkozy au G8 2008 requiert donc une augmentation importante et rapide des financements entre 2008 et 2010.

C’est pourquoi nos associations appellent Nicolas Sarkozy à confirmer, à l’occasion de son inauguration de l’exposition photographique sur les ravages du paludisme, que la France ne manquera pas d’accompagner financièrement le Fonds mondial dans son doublement en 2009 des efforts mondiaux pour juguler les pandémies meurtrières du paludisme, du sida.

Notes

[1] en juin 2008, l’OMS estimait que seuls 35% des malades du sida ayant besoin d’un traitement en urgence y avaient accès

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]