Accueil du site > Égalité des droits Homophobie > Un homophobe reçu à l’Elysée : Nicolas (...)

Act Up-Paris & Comité IDAHO

Un homophobe reçu à l’Elysée : Nicolas Sarkozy et Rama Yade doivent condamner l’homophobie d’Etat au Nigeria

publié en ligne : 12 juin 2008

Le Président du Nigeria, Umar Musa Yar’Adua, est reçu ce jeudi par Nicolas Sarkozy à l’Elysée. Le Nigeria fait partie des pays qui condamnent les lesbiennes, gais, bis, trans (LGBT) à la peine de mort. Le Président français et la secrétaire d’Etat aux Droits humains, Rama Yade, avaient pris l’engagement de dénoncer et de lutter contre l’homophobie dans le monde. Act Up-Paris s’insurge que ce dirigeant d’un pays homophobe soit reçu à l’Elysée et au quai d’Orsay pour des entretiens à l’ordre du jour desquels ne figure pas la défense des libertés des LGBT.

Aujourd’hui encore, 80 pays pénalisent l’homosexualité. Dans une dizaine de ces pays, elle est passible de la peine de mort [1]. En 2007, Act Up-Paris organisait un Kiss-in devant l’ambassade du Nigeria afin de dénoncer l’homophobie d’Etat de l’ancien président Obasanjo et les conséquences sanitaires catastrophiques de cette politique. En effet, la lutte contre le sida ne peut en aucun cas être efficace dans des pays à législations et à pratiques homophobes.

Le Président Obasanjo a été remplacé en mai 2007 par Umar Musa Yar’Adua à la tête de l’Etat, mais les textes de loi et les pratiques restent toujours aussi hostiles aux LGBT. Ainsi, une dizaine d’Etats du Nigeria ont adopté la loi islamique (charia), qui interdit strictement l’homosexualité. L’actualité nigérienne est fréquemment marquée par des exactions policières et des procès d’homosexuels présumés. Au mois d’août dernier, 18 hommes ont été arrêtés (3) dans l’Etat de Bauchi et poursuivis pour sodomie [2].

Le 17 mai dernier, lors de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie, Rama Yade a rencontré des associations LGBT, dont Act Up-Paris. La secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme s’est alors publiquement engagée sur :
- La rédaction d’une déclaration pour la dépénalisation universelle de l’homosexualité que la France - dès lors qu’elle présidera l’Union Européenne - présentera à la prochaine Assemblée Générale des Etats-unis ;
- La condamnation systématique par Nicolas Sarkozy des cas de violation des droits des lesbiennes, gais, bis, trans, lors de ses déplacements officiels dans des pays à pratiques et à législations homophobes.

S’il se veut crédible et cohérent, et sous peine que la France ne devienne définitivement le paillasson des droits humains, ce dernier engagement ne peut valoir que pour les voyages du Président français à l’étranger. Il doit évidemment s’appliquer aussi à tous ses hôtes à l’Elysée.

Act Up Paris et le comité IDAHO exigent :
- que Nicolas Sarkozy saisisse l’occasion de sa rencontre avec Umar Musa Yar’Adua aujourd’hui pour condamner fermement et publiquement, les discriminations et les persécutions faites aux lesbiennes, gais, bis et trans au Nigeria ;
- que Rama Yade remplisse rapidement les promesses qu’elle a faites aux associations LGBT lorsqu’elle les a reçues à l’occasion de la journée IDAHO.

Notes

[1] Voir le rapport de l’ILGA à ce sujet

[2] Voir article dans Libération du 22/08/07

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]