essai d’antirétroviraux contre le vih

GS-01-927

[gilead sciences]

publié en ligne : 7 avril 2002 dans Protocoles 23

Etude de Phase I/II (recherche de dose) destinée à évaluer l’efficacité, la tolérance et le profil pharmacocinétique du Ténofovir DF en combinaison avec d’autres agents antirétroviraux, dans le traitement de l’enfant et de l’adolescent infectés à un stade avancé.

à qui s’adresse cet essai ?

À 30 patients, enfants ou adolescents (4 à 17 ans inclus), si possible répartis entre les moins de 12 ans et les 12 ans et plus, infectés par le VIH-1, avec une charge virale plasmatique supérieure à 10.000 copies/ml et un pourcentage de CD4 inférieur à 20% des lymphocytes totaux, en échec ou intolérants à 2 combinaisons médicamenteuses au moins.

commentaire

Essai monté par l’industrie pharmaceutique : Gilead Sciences. Le Ténofovir Disoproxil Fumarate (Ténofovir DF) est actif contre le VIH et contre le VHB (virus de l’hépatite B). C’est un inhibiteur nucléotidique de la transcriptase inverse et la tolérance à ce médicament semble meilleure que celle des précédentes molécules de cette classe médicamenteuse, en particulier le Prévéon dont la toxicité notamment rénale a entraîné son retrait du marché.

Il s’agit d’observer les différentes étapes du métabolisme des médicaments dans l’organisme (résorption, distribution, transformation, élimination) en fonction du temps et de la dose administrée. Le but est de définir une posologie adaptée aux enfants et aux adolescents en fonction de leur poids et qui préserve l’efficacité du médicament tout en essayant d’obtenir le minimum d’effets indésirables liés aux traitements. L’étude pharmacocinétique nécessite une hospitalisation pendant 24 à 48 heures afin d’effectuer les prélèvements sanguins.

Il s’agit d’une étude de phase I/II, donc antérieure à une éventuelle autorisation temporaire d’utilisation ou de mise sur le marché. C’est une opportunité pour les enfants ou adolescents d’avoir un accès précoce à une molécule dont on a déjà pu observer une efficacité antirétrovirale chez des adultes en situation d’échappement.

quels sont les traitements proposés ?

1 à 4 comprimés de 75 mg en fonction du poids des patients et en une seule prise par jour pendant un repas, et ce pendant 48 semaines.

quel est l’objectif de l’essai ?

Les objectifs principaux sont :
- évaluation de la tolérance de Ténofovir DF administré en association avec d’autres agents antirétroviraux pendant une période allant jusqu’à 48 semaines.
- mesure sanguine du Ténofovir DF à l’état d’équilibre après administration quotidienne de doses de 75, 150, 225 ou 300 mg en combinaison avec d’autres médicaments.
- évaluation du niveau d’exposition au Ténofovir.

comment se déroule l’essai ?

L’essai se déroule en deux étapes : 1ère étape : inclusion de 10 patients à l’hôpital Necker Enfants Malades à Paris, parmi lesquels 5 naïfs ou plus de Ténofovir DF et maximum 5 patients recevant déjà du Ténofovir DF. Chez les patients naïfs, une étude pharmacocinétique après administration d’une dose unique sera réalisée, et ce groupe ne recevra pas de Ténofovir au jour 2 de l’étude. Chez les patients en cours de traitement par Ténofovir DF, une étude pharmacocinétique à l’état d’équilibre, c’est-à-dire dans les conditions habituelles de la prise quotidienne du traitement sera réalisée après 7 jours de traitement à une posologie adaptée à leur poids.

2ème étape : en fonction des profils pharmacocinétiques établis au cours de la première étape, les 20 patients supplémentaires seront inclus dans les 3 centres.

quels sont les critères d’évaluation ?

Les effets indésirables et la tolérance biologique. L’efficacité par la réduction de la charge virale et l’augmentation du pourcentage de CD4. La pharmacocinétique, observée régulièrement afin d’ajuster les doses.

où se déroule l’essai ?

C’est un essai multicentrique qui se déroule dans trois hôpitaux : Service d’hématologie pédiatrique, Hôpital Necker Enfants Malades à Paris, service d’hématologie pédiatrique, Hôpital Armand Trousseau à Paris, service de pédiatrie et d’oncologie pédiatrique, Hôpital d’Enfants de la Timone à Marseille.

conditions d’entrées
naïfs non
pré-traités oui
charge virale > 1000
nombre de CD4 < 20%
infections opportunistes indifférent

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]