Accueil du site > International > Nicolas Sarkozy sacrifiera-t-il les (...)

Act Up-Paris appelle l’Elysée sans relâche

Nicolas Sarkozy sacrifiera-t-il les malades du sida ?

publié en ligne : 7 septembre 2007

Aujourd’hui, les militantEs d’Act Up-Paris appelleront par téléphone sans relâche les collaborateurs de Nicolas Sarkozy, afin d’obtenir des réponses.

- Nicolas Sarkozy tiendra t-il ses engagements du G8 de juillet envers les malades du sida ?
- Nicolas Sarkozy va t-il confirmer le déblocage d’un milliard de dollars (de 800 millions d’euros) dans le budget 2008 pour la santé en Afrique, comme promis à Heiligendamm ?
- Nicolas Sarkozy va t-il confirmer le doublement des financements au Fonds mondial sida, comme la France et les autres pays riches s’y sont engagés le 27 avril 2007 ?

Depuis mai 2007, Act Up, Aides, Sidaction et Solidarité Sida ont envoyé trois demandes de rendez-vous commun au nouveau Président, pour discuter d’un sujet qui met en jeu la vie de millions de malades, et sur lequel il est seul décisionnaire : le montant de la contribution française au Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose.

Les associations signataires n’ont reçu aucune réponse à ces courriers.

Cette semaine, nous apprenons que la France a décidé d’être le seul pays riche à ne pas tenir sa promesse de doubler sa contribution au Fonds mondial, qui se limiterait à 300 millions d’euros au lieu des 600 prévus. Pourtant, Nicolas Sarkozy s’est engagé au sommet du G8 à « faire davantage pour le Fonds mondial » et à « consacrer un milliard de dollars par an à la santé en Afrique ».

La réponse à nos courriers ne peut plus attendre. Les 27 et 28 septembre prochains se tiendra à Berlin la Conférence de Reconstitution du Fonds mondial. La France y annoncera ses engagements financiers. Le budget est donc en train d’être bouclé. Si Nicolas Sarkozy refuse de répondre aux associations, est-ce parce qu’il a peur d’être pris en flagrant délit de mensonge, lui qui ne cesse de répéter qu’il « fait ce qu’il dit » ?

Nous ne pouvons nous résigner à la mort des millions de malades de sida que la France a publiquement promis d’aider, et exigeons que Nicolas Sarkozy nous explique lui-même comment il entend tenir ses promesses.

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]