Accueil du site > L’association > Act Up-Paris condamnée pour violation de

Act Up-Paris condamnée pour violation de domicile aux Editions Blanche

publié en ligne : 10 mai 2007

L’association Act Up-Paris et deux de ses militantes ont été lourdement condamnées ce jeudi 10 mai par la 10ème Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris pour violation de domicile, suite au zap des éditions Blanche en avril 2003

La maison d’édition spécialisée dans la littérature érotique s’était déjà distinguée en publiant les livres misogynes et homophobes d’Alain Soral. En janvier 2003, au moment où se confirme la reprise de l’épidémie de sida, elle choisit de publier un livre sur le bareback, discours qui valorise les pratiques à risques : Serial Fucker, journal d’un barebacker d’Eric Rémès. Dans ce livre, l’auteur invite les lecteurs à contaminer leurs partenaires à leur insu.

Il existe des discours dangereux. Les livres d’Alain Soral et Eric Rémès sont des livres plein de violence : ils incitent à la haine et à la discrimination. C’est le rôle d’Act Up-Paris de les dénoncer et de le faire savoir. En avril 2003, Act Up-Paris a zappé la maison d’édition d’Alain Soral et Eric Rémès : les militantEs ont fait intrusion dans le bureau des éditions Blanche pour coller des affiches sur les murs. C’est pour avoir usé de violence symbolique face à la violence réelle des discours qu’Act Up-Paris et deux militantes sont condamnées aujourd’hui.

L’association décidera lors de sa réunion hebdomadaire du mardi 15 mai prochain si elle fait appel de cette condamnation.



L'association

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]