Accueil du site > Prévention > Ubiquité.

> Act Up dans la rue.

Ubiquité.

publié en ligne : mai 1996 dans Action 32

 

Pour dénoncer l’inaction de François Bayrou une vingtaine de militants d’Act Up-Paris ont investi, le 31 mars, deux établissements scolaires particulièrement timides en matière de prévention sida.

D’abord le lycée privé Saint-Louis où fut organisé un picketting dans la cour pendant que d’autres pénétraient dans les salles de classe : démonstration de pose de préservatif, utilisation de lubrifiant non-gras, confection d’un carré de latex, mise au point sur les modes de transmission. L’accueil des élèves et des enseignants fut au-delà de nos espérances : les élèves nous ont dévalisées de nos stocks de préservatifs et de lubrifiants, reprenant aussi nos slogans en nous encourageant. Nous avons aussitôt réitéré l’opération dans un établissement public : le lycée Carnot. D’autres Act Up de France ont organisé des actions le même jour. Act Up-Pau a manifesté devant le rectorat. Act Up-Rouen a pris d’assaut le standard de son rectorat. Act Up-Montpellier a réussi à investir le rectorat et a été reçu par le directeur de cabinet du recteur pour poser des ultimatums. 4 militants d’Act Up-Lille sont allés envahir un lycée d’Arras en distribuant gratuitement 800 préservatifs et du lubrifiant aux élèves ravis. Enfin Act Up-Strasbourg a aussi distribué des brochures de prévention, des préservatifs et du lubrifiant, sans pouvoir être reçu par une directrice acariâtre : ils sont revenus la semaine suivante à 8 heures du matin, empêchant une heure durant l’entrée des élèves dans l’établissement, avec une banderole « Lycée = Danger », ils ont été embarqués par la police à la demande de la direction.

 
 

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]