Essais d’antiretroviraux contre le VIH

AZL 30006

glaxosmithkline

publié en ligne : novembre 2002 dans Protocoles 26

Essai pilote, de phase IIIb / IV, randomisé, en ouvert, multicentrique, évaluant la tolérance du GW 433908 +/- ritonavir en association à un traitement comprenant de la zidovudine (Trizivir® ou Combivir®) chez des sujets naïfs d’antirétroviraux.

à qui s’adresse cet essai ?

A 60 personnes infectées par le VIH-1, n’ayant jamais pris d’antirétroviraux, ayant une charge virale supérieure à 1.000 copies / ml et plus de 100 CD4 / mm3. L’essai se déroule en Europe et aux Etats Unis, 10 patients seront recrutés en France.

commentaire

Le GW 433908 est une nouvelle formulation de l’antiprotéase amprénavir : c’est ce qu’on appelle une prodrogue (voir Protocoles 21). Il se présente sous forme de comprimés enrobés de plus petite taille. Des études précédentes ont montré que l’amprénavir associé à la zidovudine accentuait les effets indésirables les plus courants, tels que les nausées et les problèmes gastro-intestinaux. Avec cette nouvelle formule, le laboratoire présuppose une baisse des effets indésirables en raison de la diminution du nombre de gélules, la modification de la composition de l’excipient et peut être des concentrations différentes de zidovudine dans le sang. Mais il est important de faire attention aux symptômes d’hypersensibilité liés à l’abacavir contenu dans le Trizivir®.

L’enjeu commercial est clair, si cette nouvelle formule est approuvée l’association de l’amprénavir au ritonavir en une prise par jour aboutira à un nouveau médicament qui coûtera certainement beaucoup plus cher que l’association actuelle des deux. Il est évident qu’une prise unique et un « deux en un » est plus adapté pour le malade, mais également plus lucrative pour le / les laboratoires.

Le rapport de confiance qui doit être instauré dans les études cliniques est mis à mal par le système de flicage du laboratoire qui évaluera l’observance en comptant comme il l’a déjà fait, les médicaments non utilisés et rapportés à chaque visite.

quels sont les critères pour y entrer ?

Etre âgé de plus de 18 ans, n’avoir jamais reçu de traitement antirétroviral, avoir une charge virale supérieure ou égale à 1.000 copies / ml, avoir plus de 100 CD4 / ml. Pour les femmes soit ne pas être en mesure de procréer (c’est à dire avoir un test de grossesse négatif et une contraception efficace), soit être abstinente sur toute la durée de l’essai (6 mois !). Les personnes souffrant d’antécédents de pancréatite ou d’hépatite jugés significatifs ne sont pas autorisées à entrer dans l’étude.

quel est l’objectif de cet essai ?

Les objectifs principaux sont l’évaluation de la tolérance (surtout gastrique) des traitements proposés et l’évaluation de la fréquence, de la nature et du délai d’apparition des effets secondaires.

Au vu des premiers résultats d’interaction pharmacocinétique entre l’amprénavir et la zidovudine, le but de cet essai est de décrire le profil pharmacocinétique de la zidovudine et la tolérance du GW 433908 quand il est pris avec de la zidovudine. Les objectifs secondaires : évaluer la nature et l’incidence des anomalies biologiques, évaluer l’impact des effets secondaires sur le patient et décrire la pharmacocinétique des traitements proposés.

quels sont les traitements proposés ?

Le traitement comportera au minimum deux ou trois antirétroviraux. Le choix de la thérapie sera fait par l’investigateur.
- Groupe 1 : GW 433908 1.400 mg 2 fois / jour + Trizivir® 2 fois / jour
- Groupe 2 : GW 433908 700 mg 2 fois / jour + Norvir® 100 mg 2 fois / jour + Trizivir® 2 fois / jour
- Groupe 3 : GW 433908 1.400 mg 2 fois / jour + Combivir® 2 fois / jour
- Groupe 4 : GW 433908 700 mg 2 fois / jour + Norvir® 100 mg 2 fois / jour + Combivir® 2 fois / jour

Le ritonavir sera administré dans sa forme de capsule molle, 100 mg. La posologie des traitements ne sera pas modifiée durant toute la durée de l’étude. Les patients dépassant 14 jours d’interruption de traitements devront sortir de l’essai.

quels sont les critères d’évaluation ?

Les critères d’évaluation principaux sont la proportion de sujets ayant des effets indésirables, liés ou pas aux traitements proposés, ainsi que leur délai d’apparition. Les critères secondaires se baseront sur les anomalies biologiques, la mesure de l’impact des effets secondaires et l’évolution de la charge virale plasmatique.

comment se déroule l’essai ?

Les 60 personnes seront réparties en 4 groupes de 15. L’essai étant en ouvert, cela signifie que vous et votre médecin connaîtrez les traitements prescrits. Il s’agira d’abord de participer à une période de sélection dans les 28 jours avant l’inclusion. L’essai à proprement parlé, dure 24 semaines. 10 visites sont prévues le jour de l’inclusion, la première semaine (S1), puis à S2, S4, S8, S12 et S24. Une visite de sortie sera effectuée 4 semaines après l’interruption de traitement. La moitié de ces visites devra se faire à jeûn, afin d’étudier de possibles modifications dans la répartition des graisses. Une étude de la qualité de vie sera menée lors des visites à S1, S2, S4, S8, S12 et S24. Les personnes qui souhaiteraient poursuivre avec le GW 433908, se verront proposer de rentrer dans une autre étude, APV 30005, ce qui leur permettra d’attendre que le GW 433908 obtienne son AMM. Les personnes qui recevront du Trizivir® seront contactées par téléphone à la 6ème semaine pour s’assurer qu’elles ne souffrent pas d’hypersensibilité due à l’abacavir

qui contacter ?

- coordinateur clinique de l’essai : Pr Daniel Séréni, Hôpital Pitié Salpétrière 75013 Paris, 01 42 49 97 64
- la ligne d’information d’act up-paris sur les essais cliniques : les mercredi, jeudi et vendredi de 14h00 a 18h00, 01 49 29 44 82

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]