Roche, Bâle-trap

publié en ligne : 9 février 2002 dans Protocoles 22

Dans le précédent numéro de Protocoles nous vous avons relaté l’action menée contre le laboratoire Roche sur l’épineux dossier du t-20, et sa tournure décevante. Notre lobby a finalement servi puisque, aujourd’hui, Roche vient d’annoncer l’ouverture de l’essai 305. Le nombre de place reste limité ce qui ne nous permet pas de nous enthousiasmer.

morceaux choisis

Voici quelques extraits de la rencontre qui s’est tenue le 26 novembre 2001 à Bâle. Trois membres d’Act Up et un de Aides ont rencontré les responsables mondiaux pharmaceutique, marketing et VIH, ainsi que le directeur général France.

« Dès le début nous précisons qu’on ne souhaite pas un énième discours sur les difficultés de production de Roche qu’on connaît par cœur. »

inclus - exclus

Concernant les 36 exclus de l’essai 302, les 25 places de l’essai 305, et les 11 malades restants.

Réponse : « on ne peut pas s’engager pour tout de suite », car, selon Roche, il n’y a aucune disponibilité de produit supplémentaire. Par contre, ils s’engagent à essayer de faire le nécessaire, c’est à dire si d’autres pays européens ont besoin de moins de places ou si des produits supplémentaires sont disponibles, alors ils nous fourniront ce qu’on demande.

puzzle 3

Concernant la fourniture de t-20 pour Puzzle 3.

Réponse : là encore, pas d’engagement ferme, par crainte de ne pas avoir le produit nécessaire, mais cet essai fait partie de leurs priorités.

compassionnel

Concernant l’accès compassionnel urgent que nous demandons.

Réponse : " on ne peut pas s’engager tout de suite ". Ils estiment pouvoir déposer leur demande d’AMM au premier semestre 2002. Avec les lots nécessaires pour les contrôles de sécurité et pour le stock obligatoire pour l’AMM, ils pensent pouvoir avoir suffisamment de produits au début du deuxième semestre 2002.

essai pédiatrique

Concernant l’ouverture d’un essai thérapeutique en France pour les enfants.

Réponse : une extension de l’essai 305 est prévue pour 50 enfants dans le monde ; elle sera effective et opérationnelle dès que les résultats de dosage de l’essai mené aux Etats Unis seront connus.

les restes

Concernant le transfert des produits non utilisés dans l’essai 302 pour l’essai 305.

Réponse : « pourquoi pas ? » Ils n’en savent rien, mais vont se renseigner et nous communiquer leur réponse.

t-1249

Concernant la fourniture du t-1249 en compassionnel dès l’ouverture de la phase.

Réponse : toujours pas d’engagement, mais une promesse de prendre en considération cette revendication qui leur paraît légitime et utile.

amertume

Au sortir de cette réunion, la déception régnait : nous maîtrisions mieux le sujet que nos interlocuteurs, nous n’avons eu aucun engagement ferme et nous avons dû insister pour qu’ils comprennent combien la situation des patients inclus / exclus était insupportable.

confusions

Et puis mercredi 23 janvier 2002, nous avons reçu un fax de Roche, nous annonçant que l’essai T-20 n°305 commençait cette semaine en France, aux Etats Unis et dans d’autres pays d’Europe. Cet essai qui tient lieu d’accès compassionnel recrute 31 patients, dont 28 sont les malades exclus du 302 et éligibles pour le 305. En résumé seules 3 personnes en plus auront accès au médicament, les autres places sont prises. Et puis, les trois places en question sont sans doute déjà attribuées !

Traitements Recherche

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER>Traitements Recherche</p>

Sida, un glossaire

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]