56ème Réunion Publique d’Information

La prise en charge tardive

mercredi 23 novembre 2005 de 19H00 à 22H30

publié en ligne : 23 novembre 2005

Le Mercredi 23 novembre 2005 de 19H à 22H, Act Up-Paris vous invite à sa 56ème Répi (réunion publique d’informations).

En France trop de malades découvrent leur séropositivité alors qu’ils et elles présentent déjà des symptômes de maladies opportunistes ou alors que le virus a déjà causé de sérieux dégâts au système immunitaire. Une personne prise en charge tardivement a un risque 16 fois plus élevé de décéder dans les 6 mois qui suivent le diagnostic de l’infection.

Dans les cas de dépistage tardif, la prise en charge est souvent plus difficile. Mais le problème est aussi celui du recours tardif aux soins qui touche particulièrement les oubliéEs du système de santé français : les excluEs de l’assurance maladie et les précaires.

Qui sont les personnes prises charge tardivement ?

Quels sont les traitements et le suivi médical recommandés ?

Quelle prise en charge sociale doit être assurée afin de permettre un suivi adapté pour les malades précaires, notamment les étrangèrEs ?

Pourquoi il y a t-il autant de personnes dépistées tardivement ?

Tels sont les questions auxquelles répondront nos invitéEs :
- Emilie Lanoy (FHDH)
- Sophie Matheron (H. Bichat-Claude Bernard)
- Rachida Rodrigo (Act Up-Paris)
- Didier Maille (COMEDE)
- Emmanuel Ricard (médecin de santé publique).

Cette réunion publique d’information aura lieu le 23 novembre 2005 , de 19H à 22H au Centre Wallonie-Bruxelles, 46 rue Quincampoix Paris 4ème (métros Châtelet, Les Halles ou Rambuteau). Entrée libre.

Pour tous renseignements, contactez-nous.

Documents disponibles en téléchargement


Compte rendu RéPI prise en charge tardive (527.8 ko)

Nos médias

Participez aux activités de la Commission <P ALIGN=CENTER><b>Nos médias</b></p>

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]