Accueil du site > Prévention > Emergence de LGV chez les gays

Emergence de LGV chez les gays

publié en ligne : 1er février 2005 dans Action 97

La réapparition, chez les pédés, d’une maladie presque disparue, la lymphogranulomatose vénérienne rectale (LGV ou maladie de Nicolas Favre) est inquiétante. Parce qu’elle peut entraîner des complications très sévères au niveau du colon. Parce qu’elle se soigne difficilement, nécessitant une cure d’antibiotiques d’au moins 3 semaines. Parce qu’elle témoigne d’un relâchement, tout comme la réapparition de la syphilis, des pratiques de prévention.

Le 9 novembre 2004, l’InVS a publié une actualisation de son alerte sur l’émergence de la LGV chez les homosexuels masculins.
Cette maladie vénérienne, due à une chlamydia, se traduit par des ganglions à l’aine et une inflammation érosive du rectum si la contamination est d’origine rectale.
« L’émergence de la LGV rectale chez des patients masculins se confirme en France en 2004, principalement à Paris ». L’InVS de poursuivre : « La France apparaît donc comme le pays le plus affecté par l’émergence de la LGV rectale. L’allure de la courbe épidémique est en faveur d’une persistance de cette infection. Des campagnes d’information auprès des professionnelLEs de santé, mais aussi des populations affectées doivent être maintenues. »
De quelles campagnes parle-t-on ? Jusqu’à présent l’InVS se refusait à communiquer auprès du public, malgré nos demandes. Est-ce l’augmentation constante du nombre de cas constaté qui a entraîné cette volte face ou s’agit-il seulement de répondre aux critiques des associations ? Jusqu’à présent, seulement 4 hôpitaux et 2 centres biologiques participent à cette surveillance. Dans ces 2 seuls centres, on constate 84 cas pour les 8 premiers mois de 2004. Le nombre de cas de LGV en France est forcément et considérablement plus élevé. Tous les cas concernent des homosexuels et, pour ceux pour lesquels on a pu recueillir le statut virologique, principalement séropositifs (22 sur 28).

En cas de symptômes d’ano-rectite, demandez à votre médecin de faire une recherche de chlamydia trachomatis (bactéries responsables de la LGV). Les recommandations préconisent un traitement antibiotique. Il est possible de se prémunir de cette IST en utilisant le préservatif et du gel lubrifiant à base d’eau et en employant des gants avec du gel lubrifiant à base d’eau pour le fist fucking.

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]