Accueil du site > L’association > Les quatre clés d’un zap formidable

Exclusivité : les secrets de nos dernières actions !

Les quatre clés d’un zap formidable

publié en ligne : 1er avril 2005 dans Action 98

 

Comme nous, vous êtes un peu dinde et vous luttez contre le sida. Vous voulez mener avec éclat des actions qui feront toute la différence. Pour la première fois, nous vous emmenons dans les coulisses de nos derniers zaps : « Dindon » (réveille-matin de Jean-Pierre Raffarin) et « Spermulla » (au siège de l’UMP).

Un zap ne se fait pas à la légère. C’est la phase ultime d’un long processus de réflexions et de négociations. À l’origine, il y une colère face à des situations inextricables, que des rendez-vous, des pressions ou le dialogue n’ont pu résoudre.

14 février
Nous étions une vingtaine à déverser 90 litres de faux sperme sur la façade de l’UMP. Pourquoi tant de fluide ? Nicolas Sarkozy, président du parti, refuse, malgré ses promesses, d’exclure Christian Vanneste, multi-récidiviste de la haine homophobe.

30 mars Nous avons manifesté bruyamment sous les fenêtres de la résidence privée de Jean-Pierre Raffarin pour lui rappeler que, depuis novembre dernier où il avait déclaré le sida grande cause nationale pour 2005, il n’avait rien fait contre la pandémie et laissait les associations seules face à ce combat.

Des petits b, de grandes A : un b.a.ba :

- Atteindre sa cible

Il s’agit de réussir la combinaison espace-temps. Votre cible est une administration, un laboratoire, un parti politique, etc. ? Il faut trouver le siège, pour le symbole. Si vous choisissez de pointer la responsabilité d’un individu, alors tentez de provoquer un face-à-face, si c’est possible (dans des conférences par exemple ou alors en organisant une manifestation devant son domicile privée).
Notre conseil : vous servir des ressources de la toile : google et aussi simplement les pages jaunes sont les outils principaux pour mener à bien votre recherche. Vous aurez accès à tous les renseignements officiels (adresse, agenda, déplacement, communiqué de presse...)
C’est ainsi que nous avons trouvé l’adresse de la résidence privée du premier ministre... et le jour adéquat pour protester devant le siège de l’UMP lorsque Nicolas Sarkozy y tenait une conférence de presse.

- Préparer son matériel

C’est déjà penser à se vêtir. Un simple T-shirt qui combine un message, « la France vous préfère morts », et le logo de l’association, qui permet une identification rapide. Le reste de votre tenue doit être prête à subir les pires outrages (taches de faux sang ou faux sperme, déchirure lorsque vous vous faites « tirer » pour évacuer les lieux par les forces de l’ordre) tout en vous procurant confort et protection (contre le soleil, le froid, la pluie, suivant les saisons).
Préparer son matériel, c’est aussi choisir ce qui portera au mieux votre message. Le basique : pancartes, tracts, mégaphone, cornes de brumes. Le spécifique : faux sperme. Le pratique : les fumigènes, la nuit. Le discret : des pancartes pliables.
C’est enfin penser à soi : emmener ses médicaments, ses papiers d’identité et une petite collation pour se sustenter...

- Réunir les militantEs

Nos corps sont un champ de bataille. Selon les actions, nous devons être plus ou moins nombreuSESx. Pour un réveil-matin comme celui du Dindon, une dizaine de personnes suffit à créer l’événement, et la faiblesse numérique permet une approche tout en douceur. Lors d’une démonstration de colère spectaculaire comme le déversement de 90 litres de faux sperme sur le siège de l’UMP, il faut un nombre plus conséquent de militants, une petite vingtaine est un minimum.
Ce sont des actions d’importance qui se prépare en avance, ce qui permet de faire le tour de ses amiEs, avec des arbres téléphoniques, d’avoir une vie passionnante en vous rendant de réunions en réunions pour faire des appels.

- Convier des journalistes

Relais incontournable et signe de réussite. Cette profession indépendante est destinataire d’invitations glamours et sexy. La veille de l’action, on organisera, d’une voix chaleureuse, une relance téléphonique. Et c’est bien sûr arméE d’un peu d’espièglerie, d’un doigt de politesse et d’une connaissance parfaite des enjeux évoqués qu’on se doit de procéder.

Mesdemoiselles, vous voilà prêtes.
On vous attend.

 



L'association

 

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]