Accueil du site > Étrangers > L’impact du sida chez les migrantEs (...)

L’impact du sida chez les migrantEs : agenda des mobilisations de septembre

pour les étrangèrEs en France, se soigner reste un combat

publié en ligne : 5 septembre 2005 — publié la première fois : 1er septembre 2005 dans Action 100

Le 25 novembre dernier, le gouvernement a déclaré la lutte contre le sida, Grande Cause Nationale pour l’année 2005. Et pourtant, cette année est particulièrement violente pour le droit à la santé des étrangèrEs : la seule action du gouvernement a été de poursuivre son démantèlement de l’Aide médicale de l’état (AME) par la publication de deux décrets. Il a cautionné par son silence les expulsions, les refus de séjour et les pratiques illégales des préfectures à l’encontre des malades étrangèrEs, ainsi que la détérioration de leurs conditions de vie et de logement.

Ce gouvernement ignore-t-il que les étrangèrEs sont en première ligne de l’épidémie de sida et particulièrement touchéEs par la plupart des autres pathologies comme la tuberculose, les hépatites virales, le saturnismes ?

Face à cette situation de crise sanitaire, il est non seulement urgent de garantir un égal accès aux soins pour toute personne résidant en France, mais aussi d’améliorer les conditions de vie et de séjour des étrangèrEs.

Pour une couverture maladie universelle pour touTEs.

- RASSEMBLEMENT
Jeudi 8 septembre à 13h30 devant le ministère de la Santé, 8 avenue de Ségur Paris 7ème.

Pour un droit commun et sans exception, au travail, au logement, et aux prestations sociales.

- RASSEMBLEMENT
Jeudi 15 septembre à 13h devant le ministère de la Cohésion sociale, 127 rue de Grenelle Paris 7ème.

Pour une autre politique d’immigration, de véritables titres de séjour, l’abolition de la double peine, et un moratoire sur les expulsions.

- RASSEMBLEMENT
Jeudi 22 septembre à 13h, devant le Conseil d’Etat, place du Palais Royal [1]

Pour un égal accès à la santé, et l’égalité des droits entre françaisES et étrangèrEs.

- MANIFESTATION
- Samedi 24 septembre départ 14h Place de Clichy

Notes

[1] Sous réserve. La préfecture de Police de Paris, nous a refusé l’autorisation de manifester prés du ministère de l’Intérieur.

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]