Accueil du site > L’association > Élection de Joseph Ratzinger : (...)

Élection de Joseph Ratzinger : sueurs froides

publié en ligne : 20 avril 2005

Act Up-Paris a été glacée d’apprendre hier l’élection comme nouveau chef de l’église catholique d’une personne aussi rétrograde en matière de prévention du sida et de droits des minorités sexuelles que M. Ratzinger. Ainsi il affirme que « seul le mariage peut permettre une pratique sexuelle moralement correcte ; chercher à prévenir la propagation du sida par l’usage du préservatif revient à faciliter le mal » [1].

Nous sommes extrêmement inquiets que les positions dogmatiques du nouveau pape puissent fragiliser davantage encore les personnes catholiques face au VIH et accélérer la propagation du virus au sein de leurs communautés, en particulier dans les pays pauvres où l’accès à l’éducation publique est limité.

Les positions mortifères de l’église catholique concernant l’utilisation du préservatif engagent sa responsabilité dans le décès de millions d’hommes, de femmes et d’enfants. En effet, l’épidémie du sida a déjà fait plus de 25 millions de morts, et l’ONUSIDA estime qu’un quart des séropositifs de la planète sont de confession catholique.

Act Up-Paris dénonce le catholicisme réactionnaire promu par M. Ratzinger comme vecteur de discrimination, de contaminations, de souffrance et de mort.

Act Up-Paris espère que, devenu pape, M. Ratzinger va enfin s’inscrire dans la réalité et mener le vrai combat pour la vie : sauver les millions de malades du sida des pays pauvres plutôt que les cellules embryonnaires, et stopper l’effroyable propagation du virus. Benoît XVI doit cesser de stigmatiser les minorités sexuelles et les outils de prévention du sida.

Notes

[1] Lettre aux évêques de l’Eglise catholique sur la pastorale à l’égard des personnes homosexuelles, 1986, et Letter on AIDS to Archbishop Laghi regarding general meeting of the Conference of American Catholic Bishops, 1988.



L'association

[ réalisé avec SPIP | À propos de ce site | fil RSS ]